L'ÉVANGILE AU CŒUR DE NOTRE VIE

Lundi 4 mai 2020

Évangile de notre Seigneur Jésus selon Jean 10, 11-18

11 Notre Seigneur Jésus dit : Moi, je suis le bon pasteur, le vrai berger, qui donne sa vie pour ses brebis.

12 Le berger mercenaire n’est pas le pasteur, les brebis ne sont pas à lui : s’il voit venir le loup, il abandonne les brebis et s’enfuit ; le loup s’en empare et les disperse.

13 Ce berger n’est qu’un mercenaire, et les brebis ne comptent pas vraiment pour lui.

14 Moi, je suis le bon pasteur ; je connais mes brebis, et mes brebis me connaissent,

15 comme le Père me connaît, et que je connais le Père ; et je donne ma vie pour mes brebis.

16 J’ai encore d’autres brebis, qui ne sont pas de cet enclos : celles-là aussi, il faut que je les conduise. Elles écouteront ma voix : il y aura un seul troupeau et un seul pasteur.

17 Voici pourquoi le Père m’aime : parce que je donne ma vie, pour la recevoir de nouveau.

18 Nul ne peut me l’enlever : je la donne de moi-même. J’ai le pouvoir de la donner, j’ai aussi le pouvoir de la recevoir de nouveau : voilà le commandement que j’ai reçu de mon Père. »

© AELF - Paris - Liturgie catholique

 

Chers frères et sœurs, prenez un peu de temps pour intérioriser l’Évangile de ce jour, la Bonne Nouvelle de notre Seigneur Jésus et écrivez sur une feuille ou dans un carnet votre propre réflexion et ce que vous ressentez. Puis dans le secret de votre prière, chez vous, lisez à haute voix ce que vous avez écrit... Des choses extraordinaires changeront dans votre vie... c'est incontestable.

© ExEcclesia – Tous droits réservés 2018-2024