L'Évangile au cœur de notre vie

Évangile de notre Seigneur Jésus

(Luc 1, 5-17)

5 Il y eut aux jours d'Hérode, roi de Judée, un prêtre du nom de Zacharie, de la classe d'Abia, et il avait pour femme une descendante d'Aaron, dont le nom était Elisabeth.

6 Tous deux étaient justes devant Dieu, et ils suivaient, irréprochables, tous les commandements et observances du Seigneur.

7 Mais ils n'avaient pas d'enfant, parce qu'Elisabeth était stérile et que tous deux étaient avancés en âge.

8 Or il advint, comme il remplissait devant Dieu les fonctions sacerdotales au tour de sa classe,

9 qu'il fut, suivant la coutume sacerdotale, désigné par le sort pour entrer dans le sanctuaire du Seigneur et y brûler l'encens.

10 Et toute la multitude du peuple était en prière, dehors, à l'heure de l'encens.

11 Alors lui apparut l'Ange du Seigneur, debout à droite de l'autel de l'encens.

12 A cette vue, Zacharie fut troublé et la crainte fondit sur lui.

13 Mais l'ange lui dit: « Sois sans crainte, Zacharie, car ta  supplication a été exaucée; ta femme Elisabeth t'enfantera un fils, et tu l'appelleras du nom de Jean.

14 Tu auras joie et allégresse, et beaucoup se réjouiront de sa naissance.

15 Car il sera grand devant le Seigneur; il ne boira ni vin ni boisson forte; il sera rempli d'Esprit Saint dès le sein de sa mère

16 et il ramènera de nombreux fils d'Israël au Seigneur, leur Dieu.

17 Il marchera devant lui avec l'esprit et la puissance d'Elie, pour ramener le cœur des pères vers les enfants et les rebelles à la prudence des justes, préparant au Seigneur un peuple bien disposé. »

La Bible de Jérusalem © Editions du Cerf, Paris 1998

Jean le Baptiste est un guide…

Il nous même par la tradition des prophètes à la seconde alliance entre Dieu et les hommes.

Notre Seigneur Jésus est la Parole de Dieu... Jean lui, est la voix qui crie et claironne. Il est une sorte passeur, de chef de file, qui nous transporte vers cette seconde alliance où l’Agneau de Dieu comme il le dit en est le socle. Chacun de nous peut aujourd’hui comme au temps de Jean, être le guide des gens de notre époque. A ne pas confondre avec un gourou. Comme Jean le Baptiste, un guide s’efface quand le but est atteint, un gourou ne s’efface jamais, bien au contraire. Jean Baptiste ordonnait à ses disciples de ne plus le suivre, mais de suivre Celui dont il n’est pas ‘‘digne de dénouer la courroie de sa sandale’’. (Jn 1, 27)

Certes, il serait difficile aujourd’hui de crier, de claironner pour appeler les hommes et les femmes à la conversion.

Avec les outils que nous avons, principalement par les réseaux sociaux, utilisés à bon escient peut nous y aider. Les catholiques non-pratiquants d’une communauté paroissiale peuvent trouver les moyens de dire ce que notre Seigneur Jésus signifie pour nous dans notre vie de croyant en dehors de l’Église-institution.

Notre mission n’est pas de faire du prosélytisme… Notre Seigneur Jésus ne veut pas ça.

Le prosélyte essaye de convaincre, l’Évangélisateur annonce la Bonne Nouvelle. Être chrétien implique de partager la mission de Jésus.

Nous devons imiter le Christ ! Bien sûr que nous ne pourrons peut-être pas accomplir ses miracles de guérisons ou de ressusciter un ami comme Lazare, de le faire sortir de sa tombe… mais de se confier au Père, rien qu’à lui, le prier pour lui demander de nous guider. Nous catholiques non-pratiquants de la messe et de la communauté paroissiale, par la grâce de notre Seigneur Jésus, nous pouvons remplir notre mission chrétienne dans notre vie de chaque jour, comme Jean l’a fait.

Bonne journée à tous.

 

Chers frères et sœur, prenez un peu de temps pour intérioriser l’Évangile de ce jour, la Bonne Nouvelle de notre Seigneur Jésus et écrivez sur une feuille ou dans un carnet votre propre analyse et ce que vous ressentez. Puis dans le secret de votre prière, chez vous, lisez à haute voix ce que vous avez écrit... Des choses extraordinaires changeront dans votre vie... c'est incontestable.

© ExEcclesia – Tous droits réservés 2018-2024