De l'expérience que nous avons reçue au fil du temps, selon nos sensibilités et surtout là où nous en sommes bien entendu, nous vous proposons pour commencer une petite approche simple de la méditation de pleine conscience. Ce n'est absolument pas incompatible avec votre foi chrétienne.

Nous continuons de prier Dieu chez nous autour de la parole de Jésus, le Christ, qui est au cœur de notre vie. Avec la méditation de pleine conscience, vous ressentirez pleinement ce moment présent, vous prendrez conscience de ce temps que vous vous offrez, d’arrêter votre course au temps qui provoque que du stress et des angoisses. Permettre à votre mental de retrouver une paix intérieure qui élimine tout ce qui le perturbe. Retrouver du bien-être, c'est ce que demandent tous les hommes et les femmes de ce monde. C'est ce que vous demandez. Le besoin de ressentir tout ce qui vous entoure chez vous, autour de vous ou en pleine nature. Votre vie deviendra plus harmonieuse dans vos relations avec les autres, vos proches, vos amis éloignés de l'Église, Dieu et Jésus. Cette approche du temps présent, même en passant par votre foi chrétienne modifiera incontestablement le cours de votre vie. Être en pleine conscience de son être, ce que l'on est, une personne digne, sacrée et aimée de Dieu.

Et beaucoup de choses s'apaiseront ! C'est naturel. La méditation n’exclura pas hélas les épreuves de la vie, parfois injustes, parfois naturelles mais la méditation apaisera votre colère, votre révolte et vos incompréhensions.

La méditation de pleine conscience vous fera avancer dans une vie non culpabilisante, sans être jugé et blessé. A partir de ce jour, c'est à vous de décider. C'est à vous de changer le cours de votre vie, tout en confiance avec Dieu et son Fils Jésus le Christ.   

La Méditation de pleine conscience

UNE MÉDITATION SIMPLE À FAIRE. ELLE CHANGERA VOTRE VIE.  

La méditation de pleine conscience, c'est de s'accorder un temps fixé uniquement sur l'instant présent. Ce que vous vivez ici et maintenant, dans l'espace que vous avez créé (un coin ou une pièce méditative). Cet espace, c'est le vôtre que vous avez aménagé avec soin. Ne le chargez pas. Il peut contenir une petite icône du Christ, que nous vous conseillons vivement, mais seulement du Christ. Une petite bible de poche. Un ou deux objets personnels que vous affectionnez même ceux qui appartenaient à un proche et bien sur une bougie. Avant toute chose, il faut que vous vous sentiez bien et confortablement installé. L'important dans la méditation de pleine conscience, c'est ce que vous vivez ici et maintenant dans l'instant présent.

Pour commencer, il suffira de  dix minutes par jour pour changer le cours de votre vie mais il faut le faire chaque jour. Une petite exigence qui transformera votre vie qui vous rendra plus heureux.

L'idéal, c'est de pouvoir faire une méditation de pleine conscience le matin au levé puis le midi avant de déjeuner et le soir avant de vous coucher.

Soit :

  • Dix minutes au levé, dix minutes le midi, dix minutes le soir.

  • Vingt minutes le matin et dix minutes le soir.

Vous pouvez faire plus si vous le sentez. L'important, c'est de pratiquer la pleine conscience chaque jour comme un sportif de haut niveau qui s'entraîne tous les jours.

 

L'important, c'est d'être le plus confortable possible.

La posture est très importante. Dans n'importe qu'elle position que vous aurez choisie, l'important, c'est d'avoir le dos bien droit, non seulement pour éviter de somnoler mais de montrer avant tout que vous êtes une personne digne. Une méditation nous rend plus digne. Votre poitrine doit légèrement être mise en avant. Votre cœur est aussi en avant pour indiquer qu'il est ouvert aux autres. Vous pouvez poser les mains à plat sur les genoux,  les retourner, les paumes vers le ciel, ou bien la main droite dans la paume de la main gauche.

IMPORTANT AVANT DE COMMENCER

Avant de commencer une méditation, il faudrait que vous appreniez la respiration abdominale (c'est à dire par le ventre). Ceux qui ont fait du chant et du théâtre connaissent très bien cette discipline naturelle pour se décontracter. Une bonne respiration apaise naturellement notre stress. Naturellement car lorsque l'on observe un nourrisson respirer, nous voyons très bien son ventre bouger. C'est même impressionnant. A chaque inspiration, on gonfle son abdomen et à chaque expiration, on le dégonfle. Entraînez-vous chez vous et après cela viendra naturellement sans que vous vous en rendrez compte. Notre posture méditative et notre respiration sont les bases essentielles de notre méditation. Tout repose sur elles.

COMMENCEZ 

1. Prenez une position de méditant qui vous convient le mieux. Avant de fermer les yeux, soyez dans la gratitude, un esprit reconnaissant, est un esprit qui commence à entrer dans l'apaisement. Dites tout simplement  « Merci pour ce jour, merci pour cette méditation que je vais faire. » Ce merci est adressé à Dieu. Vous pouvez aussi le remercier d'avoir envoyé son Fils Jésus pour nous guider dans notre vie spirituelle. Nous ne formulerons pas à votre place une prière de gratitude toute faite. C'est à vous de l'exprimer avec vos mots, vos sensibilités et votre cœur. Une simple phrase suffit. Une reconnaissance d'être là, de savourer ce temps présent, des petits bonheurs qui vous paraissent insignifiants, qui vous viennent à l'esprit, que vous avez reçus. 

 

2. Fermez les yeux. Le temps qui va suivre est à vous, rien qu'à vous. Un temps qui va vous permettre de connaître enfin cette paix intérieure que vous avez entendu parler et peut être tant désirée. 

Faites une grande inspiration profonde par le nez. Concentrez-vous sur l'air qui entre dans vos narines puis expirez par la bouche en soufflant lentement. Renouvelez  trois cette inspiration profonde par le nez et cette expiration lente par la bouche.

Reprenez ensuite une respiration normale. Cette fois-ci en inspirant et expirant uniquement par le nez. A chaque inspiration et expiration, prenez conscience de l'air qui entre dans vos narines et l'air qui en sort. Prêtez beaucoup d'attention à ce souffle. Ressentez l'air qui entre et qui s'évacue dans votre espace. Vous ressentez peut-être de la chaleur. Laissez-vous doucement guider par ce souffle. Savourez ce moment unique, ce moment présent.

Tout au début, il est très probable que votre méditation s'agite ou vagabonde. Il n'y a rien d'alarmant. Si des images viennent perturber votre méditation, prenez en conscience, ouvrez légèrement vos paupières, les yeux mi-clos. Regardez la flamme de votre bougie qui se trouve devant vous par exemple, prenez conscience de votre environnement méditatif, prenez conscience de votre présent, ce que vous vivez ici et maintenant, vous êtes bien. Puis refermez les yeux et ramenez doucement et tranquillement votre esprit sur votre souffle. Renouvelez cette opération si cela se reproduit. Chaque jour, entraînez-vous dix minutes à cette méditation et vous remarquerez que de moins en moins votre esprit vagabondera, que les images ne vous perturberont plus et vous trouverez cette paix intérieure. C'est merveilleux.

NOTE : Vous trouverez sur internet un minuteur méditatif qui pourra vous être utile.

© ExEcclesia – Tous droits réservés 2018-2024