Journée Mondiale du refus de la misère

Jeudi 17 octobre 2019

© atd quart monde

Avec le #LesEnfantsRecrutent

En France, la pauvreté est définie par des individus, des couples et des familles qui n’ont pas assez de revenus pour vivre dignement. Mais au-delà des revenus, il y a aussi de grandes pauvretés pour l’accès aux soins, au logement même à la justice. Pour les enfants il y a aussi une grande pauvreté principalement dans l’éducation. La pauvreté freine leur épanouissement et leur développement que ce soit dans le domaine psychique, mental, social, familial, affectif et même spirituel.

En France, un enfant sur cinq est touché par la précarité soit près de 3 millions d’enfants dont la moitié sera en échec scolaire. La pauvreté engendre la pauvreté.

Il y a beaucoup à faire dans la lutte contre les inégalités. Depuis sa première journée mondiale du refus de la misère, en 1987 (32 ans) ATD QUART MONDE veut sensibiliser, mais aussi mobilier l’opinion publique pour qu’il s’engage… même avec peu de moyens et peu de temps pour que chaque citoyen du monde puisse vivre dignement. Cette journée est depuis 1992 devenue une journée internationale reconnue par les Nations Unies.

Son fondateur, le père Wresinsky disait cette phrase célèbre : « Il faut que chaque citoyen se dise, s’il y a la misère à notre porte, je ne m’en suis peut-être pas responsable, mais je peux le devenir si je ne fais rien. »

Avec le #LesEnfantsRecrutent, cela veut dire que les enfants ont besoin de nous. Allons à leur rencontre. Ils embauchent. Par contre ils ne peuvent pas nous rémunérer. … alors, aidons-les généreusement par nos actions. Apportons-leur de l’aide. Il y a tellement à faire. Que cette journée puisse avoir une continuité dans les jours suivants, toujours et encore.

Nous invitons tout notre réseau, ceux qui peuvent venir le 17 octobre 2019 sur le parvis du Trocadéro. Ce n’est pas pour nous, mais pour les enfants qui nous attendent.

© ExEcclesia – Tous droits réservés 2018-2024