L'Évangile au cœur de notre vie

Mardi 18 août 2020

Évangile de notre Seigneur Jésus selon Matthieu 19, 23-30

23 Jésus dit à ses disciples : « Je vous le dis en vérité, difficilement un riche entrera dans le royaume des cieux. 24 Je vous le dis, il est plus aisé pour un chameau d'entrer par le chas d'une aiguille, que pour un riche d'entrer dans le royaume de Dieu. » 25 En entendant cela, les disciples étaient fort étonnés, et ils se dirent : « qui peut donc être sauvé ? » 26 Et Jésus, fixant leur regard, leur dit : « Cela est impossible aux hommes, mais tout est possible à Dieu. 27 Alors Pierre, prenant la parole, lui dit : « Voici que nous avons tout quitté pour vous suivre ; qu'en sera-t-il donc pour nous ? » 28 Jésus leur dit : « Je vous le dis en vérité, lorsque, au renouvellement, le Fils de l'homme siégera sur son trône de gloire, vous qui m'avez suivi, vous siégerez vous aussi sur douze trônes, et vous jugerez les douze tribus d'Israël. 29 Et quiconque aura quitté maisons, ou frères, ou sœurs, ou père, ou mère, ou enfants, ou champs, à cause de mon nom, il recevra le centuple et recevra la vie éternelle en héritage. 30 Plusieurs premiers seront derniers, et les derniers seront premiers. »

 

COMMENTAIRE

Oui, tout possible pour Dieu… « Les premiers seront les derniers et les derniers, les premiers. » Cette affirmation de notre Seigneur Jésus, tout le monde la connait.

Tout est possible à Dieu. Au moment de l’Annonciation en Luc 1,36… Quand l’Ange Gabriel dit à Marie : « Voici que tu concevras en ton sein et enfanteras un fils et tu l’appelleras Jésus… et sera appelé Fils du très haut » Marie dit à l’ange : « Comment cela se fera puisque je ne connais pas d’homme ? » L’ange affirme que rien n’est impossible à Dieu.

Ce texte fait suite à la rencontre de notre Seigneur Jésus et le jeune homme riche.

Il fait aussi échos en Matthieu 6, 24 : « Nul ne peut servir deux maitres : ou il haïra l’un et aimera l’autre, ou il s’attachera à l’un et méprisera l’autre. Vous ne pouvez pas servir Dieu et l’argent. »

Mais ce qui est impossible à Dieu, c’est incontestablement par sa grâce… Revenons à l’Annonciation quand l’Ange se présenta à Marie, il dit : « Réjouis comblée de grâce, le Seigneur est avec toi. » Dieu nous comble de sa grâce et il est avec nous… Le possible est arrivé, car Marie a dit OUI. Le possible ne peut venir que par notre volonté.

Dans notre vie, nous sommes confrontés par les aléas de la vie… je n’aime pas dire épreuve. Nous sommes parfois face à un mur ou emprisonnés par des souffrances… des blessures et autres. Et nous nous posons la question comment allons-nous nous reconstruire. Nous « Chrétiens Execclesia » nous en connaissons un rayon. Et bien, rien n’est impossible à Dieu…

C’est pourquoi nous pratiquons la méditation de pleine conscience. Un esprit troublé, un corps épuisé ne s’ouvre à rien… ne dit plus rien.

Notre Seigneur Jésus nous relèvera… pour ouvrir notre esprit, il faut d’abord l’apaiser, c’est impératif… et laisser le possible de Dieu y venir ou revenir.   

© ExEcclesia – Tous droits réservés 2018-2024