fishes and loaves mosaic of Tabgha.jpg

14 MAI 2020

Samedi de la 4ème semaine du Temps Pascal

120002_edited_edited.jpg

Bonne Nouvelle de notre Seigneur Jésus en Jean 15, 9-17

Notre Seigneur Jésus disait à ses disciples : « Comme le Père m’a aimé, moi aussi je vous ai aimés. Demeurez dans mon amour. Si vous gardez mes commandements, vous demeurerez dans mon amour, comme moi, j’ai gardé les commandements de mon Père, et je demeure dans son amour. Je vous ai dit cela pour que ma joie soit en vous, et que votre joie soit parfaite. Mon commandement, le voici : Aimez-vous les uns les autres comme je vous ai aimés. Il n’y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ceux qu’on aime. Vous êtes mes amis si vous faites ce que je vous commande. Je ne vous appelle plus serviteurs, car le serviteur ne sait pas ce que fait son maître ; je vous appelle mes amis, car tout ce que j’ai entendu de mon Père, je vous l’ai fait connaître. Ce n’est pas vous qui m’avez choisi, c’est moi qui vous ai choisis et établis, afin que vous alliez, que vous portiez du fruit, et que votre fruit demeure. Alors, tout ce que vous demanderez au Père en mon nom, il vous le donnera. Voici ce que je vous commande : c’est de vous aimer les uns les autres. »

© Source AELF

Message de notre courant

© Source AELF

« Demeurez en mon amour ». C’est un beau message pour commencer notre journée. Mais remettons-nous un instant dans le contexte de l’époque. Notre Seigneur sait que sa mort est proche. En ce passage, il résume parfaitement et minutieusement sa mission sur terre que nous devons perdurer jusqu’à la fin des temps. Notre Seigneur sait au combien après sa mort, les chrétiens vont se diviser, prendre le pouvoir, défiant les princes de ce monde, être parfois intransigeants.

« Aimez-vous les uns les autres comme je vous ai aimés » ce message de notre Seigneur Jésus est fort, car pour nous aimer les uns les autres, il faut d’abord rechercher intérieurement comment Jésus nous aime, la profondeur de son amour pour tous les hommes et les femmes qu’il a rencontrés, guéris, et sauvés. De beaux passages dans les Évangiles en témoignent.
« Aimez-vous les uns les autres » est devenu dans notre société moderne, ringard, désuet, voire niais. D’autres en rigolent avec moquerie.

La hiérarchie de l’Église a volontairement séparé le pouvoir ecclésiastique du petit peuple. Ce n’était plus « Aimez-vous les uns les autres » mais plutôt « Obéissez les uns les autres »… sinon la sentence sera terrible. Heureusement que cela n’existe plus aujourd’hui. Quoi que !

Le message de notre Seigneur n’a plus d’effet entre deux personnes, comment voulez-vous qu’il en soit entre les peuples.

Même si vous avez pris comme nous de la distance envers l’Église Catholique, méditez ce passage chez vous dans votre sphère privée. Vous pourrez redécouvrir une paix intérieure et une joie profonde. Votre Seigneur Jésus vous aime même si vous ne faites plus partie d’une communauté. Il y aura des moments difficiles dans votre vie… des moments douloureux… mais sachez que le Seigneur Jésus ne vous abandonnera pas. Comme un ami, il vous soutiendra. Il vous demande de prier pour que votre prière puisse porter beaucoup de fruits. Et tout ce que vous demanderez à Dieu votre Père, il vous le donnera.

Tournez-vous vers le Seigneur Jésus et votre vie en sera transformée.