fishes and loaves mosaic of Tabgha.jpg

15 MARS 2022

Lundi de la 2ème semaine de Carême

120002_edited_edited.jpg

Bonne Nouvelle de notre Seigneur Jésus en Matthieu 23, 1-12

Notre Seigneur Jésus s’adressa aux foules et à ses disciples, et il déclara : « Les scribes et les pharisiens enseignent dans la chaire de Moïse. Donc, tout ce qu’ils peuvent vous dire, faites-le et observez-le. Mais n’agissez pas d’après leurs actes, car ils disent et ne font pas. Ils attachent de pesants fardeaux, difficiles à porter, et ils en chargent les épaules des gens ; mais eux-mêmes ne veulent pas les remuer du doigt. Toutes leurs actions, ils les font pour être remarqués des gens : ils élargissent leurs phylactères et rallongent leurs franges ; ils aiment les places d’honneur dans les dîners, les sièges d’honneur dans les synagogues et les salutations sur les places publiques ; ils aiment recevoir des gens le titre de Rabbi. Pour vous, ne vous faites pas donner le titre de Rabbi, car vous n’avez qu’un seul maître pour vous enseigner, et vous êtes tous frères. Ne donnez à personne sur terre le nom de père, car vous n’avez qu’un seul Père, celui qui est aux cieux. Ne vous faites pas non plus donner le titre de maîtres, car vous n’avez qu’un seul maître, le Christ. Le plus grand parmi vous sera votre serviteur. Qui s’élèvera sera abaissé, qui s’abaissera sera élevé. »

© Source AELF

Message de notre courant

Notre Seigneur Jésus s’adresse aux foules et à ses disciples nous dit ce passage de l’Évangile. Notre Seigneur Jésus s’adresse à une multitude pour avoir un impact pour le plus grand nombre de personnes et nous voyons avec gravité que le thème, l’enseignement est toujours d’actualité.

Ce que voit notre Seigneur c’est la pratique, le comportement, le visuel du sacré… et surtout de ce que l’on en fait et qui encore de nos jours se trouve en pouvoir, en privilège, d’aimer les premières places dans l’Église et des places d’honneur dans les invitations. De tout temps tout est dans l’apparence et le profit.
Dieu notre Père lui sonde les cœurs. Il voit bien les choses. Notre Seigneur Jésus n’y va pas par quatre chemins. Ses propos sont sans détour envers les autorités religieuses de l’époque. Notre Seigneur Jésus réprouve tous ceux qui se gonflent d’orgueil.

Les « Catholiques Execclesia » vivent leur foi dans leur sphère privée à distance de l’Eglise institution. Au début du carême, notre Seigneur nous invitait dans le secret à prier, à jeûner et d’être attentifs aux autres. C’est une expérience extraordinaire.

L’Évangile de ce jour fini par une note importante. « Nous n’avons qu’un seul Père qui est au cieux… qu’il ne faut pas de donner à aucun homme sur terre le titre de « Père » surtout à un prêtre. Nous n’avons qu’un seul « Maître », notre Seigneur Jésus.

Cela veut dire qu’en tant que fils de Dieu, nous ne devons pas avoir de supériorité les uns sur les autres… et pourtant dans l’histoire de l’Église les choses se sont passées différemment, dramatiquement.
Même si nous avons pris nos distances envers l’Église, demandons à Dieu notre Père sa grâce qui nous plonger dan se miséricorde… au cœur de son Fils, notre Seigneur et Maître. AMEN