fishes and loaves mosaic of Tabgha.jpg

17 AVRIL 2022

Dimanche de le Résurrection

120002_edited_edited.jpg

Bonne Nouvelle de notre Seigneur Jésus en Jean 20, 1-9

Le premier jour de la semaine, Marie Madeleine se rend au tombeau de grand matin ; c’était encore les ténèbres. Elle s’aperçoit que la pierre a été enlevée du tombeau. Elle court donc trouver Simon-Pierre et l’autre disciple, celui que notre Seigneur Jésus aimait, et elle leur dit : « On a enlevé le Seigneur de son tombeau, et nous ne savons pas où on l’a déposé. » Pierre partit donc avec l’autre disciple pour se rendre au tombeau. Ils couraient tous les deux ensembles, mais l’autre disciple courut plus vite que Pierre et arriva le premier au tombeau. En se penchant, il s’aperçoit que les linges sont posés à plat ; cependant il n’entre pas. Simon-Pierre, qui le suivait, arrive à son tour. Il entre dans le tombeau ; il aperçoit les linges, posés à plat, ainsi que le suaire qui avait entouré la tête de Jésus, non pas posé avec les linges, mais roulé à part à sa place. C’est alors qu’entra l’autre disciple, lui qui était arrivé le premier au tombeau. Il vit, et il crut. Jusque-là, en effet, les disciples n’avaient pas compris que, selon l’Écriture, il fallait que notre Seigneur Jésus ressuscite d’entre les morts.

© Source AELF

Message d'un Catholique Execclesia

Le Christ est ressuscité ! Oui, il est vraiment ressuscité !
Même si nous avons pris de la distance avec l’institution et la hiérarchie de notre Église, nous avons cette joie dans notre cœur, dans notre sphère privée que notre Seigneur Jésus est vraiment ressuscité. Certes cet enthousiasme est encore faible chez les disciples (mais peut-être aussi de nous aujourd’hui). Marie-Madeleine en prend la première place (celle que l’on nomme la pècheresse). Bien qu’accompagnée par d’autres femmes, c’est elle qui annoncera et proclamera la première que le Christ en vraiment ressuscité.

Imaginez la situation. Pierre et Jean furent surement bouleversés par cette annonce, eux qui se cachaient probablement par crainte. Ils attendaient que ça se calme en ville. Et l’annonce de Marie Madeleine va les obliger de sortir de leur torpeur pour constater que le tombeau est vide. Ce n’est que le soir quand le Christ apparaitra à ses disciples qu’ils furent tous dans la joie, nous dit Jean 20, 20. Sauf le célèbre Thomas.

C’est à partir de cet instant que notre humanité va être bouleversé, par le témoignage de ces premiers disciples que l’on nommera à la Pentecôte « Apôtre » qui veut dire « Envoyé ». Notre humanité va être transformée dans la joie, mais aussi hélas, dans la douleur.
Nous rendons grâce à Dieu pour les disciples de son Fils notre Seigneur Jésus, pour leur témoignage. Nous pouvons annoncer à notre tour que le Christ est vraiment ressuscité, que la vie a triomphé sur la mort. Les disciples jusqu’à ce jour ont eu du mal, malgré l’enseignement de notre Seigneur, à se faire à l’idée d’une telle puissance d’amour de notre Père d’avoir donné son Fils pour nous sauver.

Ce texte nous précise que notre Seigneur Jésus s’est libéré de ses linges (Bandelettes et linceul) qui enveloppaient les morts.
Nous aussi, notre Seigneur Jésus nous libère de ces linges. Nous qui vivons libres hors des communautés et des institutions, nous célébrons dans notre sphère privée cet évènement de la Résurrection de notre Seigneur Jésus. Même si elle demeure encore un mystère pour beaucoup de nos frères et sœurs. Nous sommes toujours là pour transmettre cette joie. Notre Seigneur Jésus a traversé la mort non pas pour revenir à la vie sur terre, mais à la vie éternelle. La mort a dorénavant un sens. Elle est un passage (traduction du mot Pâque), dans cette vie nouvelle, dans cette création nouvelle.

Soyons nous aussi dans cette allégresse triomphale de la victoire de la vie. Notre Seigneur Jésus est ressuscité et à sa suite, nous ressusciterons.

Le Christ est ressuscité des morts. Oui ! il est vraiment ressuscité ! Tous les hommes et les femmes de ce monde sont sauvés. Alléluia !