17 JUILLET 2022

16ème dimanche du Temps Ordinaire

120002_edited_edited.jpg

Bonne Nouvelle de notre Seigneur Jésus en Luc 10, 38-42

Chemin faisant, notre Seigneur Jésus entra dans un village. Une femme nommée Marthe le reçut. Elle avait une sœur appelée Marie qui, s’étant assise aux pieds du Seigneur, écoutait sa parole. Quant à Marthe, elle était accaparée par les multiples occupations du service. Elle intervint et dit : « Seigneur, cela ne te fait rien que ma sœur m’ait laissé faire seule le service ? Dis-lui donc de m’aider. » Le Seigneur lui répondit : « Marthe, Marthe, tu te donnes du souci et tu t’agites pour bien des choses. Une seule est nécessaire. Marie a choisi la meilleure part, elle ne lui sera pas enlevée. »

© Source AELF

Message de notre courant

Ce passage de l’Évangile du jour est bien connu. Notre Seigneur Jésus va à la rencontre deux sœurs (Marthe et Marie). Quand nous lisons cet évangile, on a tous de la sympathie pour Marthe. Cette maîtresse de maison qui fait tout son maximum pour accueillir ses hôtes… et sûrement pour montrer que sa demeure est bien entretenue.

N’oublions pas qu’à l’époque, même si certains le déplorent farouchement de nos jours, les femmes avaient la responsabilité de la bonne tenue de leur maison. Dans l’Évangile, on nous présente Marthe et Marie sans maris. Elles vivent avec leur frère Lazare. Marthe ne veut en rien déroger à la venue de notre Seigneur Jésus. Notre Seigneur Jésus ne voulait pas être reçu en tant qu’invité de marque, mais tout simplement d’échanger avec elles. Notre Seigneur avait quelque chose à leur dire tout en prenant un temps de repos chez elles.

Notre Seigneur Jésus fut surpris de la réaction de Marthe. « Seigneur, cela ne te fait rien que ma sœur m’ait laissé faire seule le service ? » Et elle demanda au Seigneur Jésus d’intervenir, cela ne nous a peut-être échappé. Remettons les choses dans le contexte de l’époque où la femme n’avait pas le droit de participer à la conversation des hommes. Oui nous vous l’accordons, cela existe encore dans certains pays. On vous accorde aussi que notre Seigneur répond assez durement à Marthe. Mais sachons, que notre Seigneur dans un autre contexte, celui d’une mission où il n’est pas là pour être servi, mais pour servir. De nos jours, on peut comprendre cet enseignement. Il faut prendre un temps dans nos agitations quotidiennes à écouter notre Seigneur Jésus à travers les évangiles.

Même si nous avons pris nos distances envers l’Église, nous pouvons affirmer que nous pouvons avoir une vie bonne et harmonieuse à l’écoute de notre Seigneur Jésus dans notre sphère privée.