19 DÉCEMBRE 2021

4ème dimanche de l'Avent

120002_edited_edited.jpg

Bonne Nouvelle de notre Seigneur Jésus en Luc 1, 39-45

En ces jours-là, Marie se mit en route et se rendit avec empressement vers la région montagneuse, dans une ville de Judée. Elle entra dans la maison de Zacharie et salua Élisabeth. Or, quand Élisabeth entendit la salutation de Marie, l’enfant tressaillit en elle. Alors, Élisabeth fut remplie d’Esprit Saint, et s’écria d’une voix forte : « Tu es bénie entre toutes les femmes, et le fruit de tes entrailles est béni. D’où m’est-il donné que la mère de mon Seigneur vienne jusqu’à moi ? Car, lorsque tes paroles de salutation sont parvenues à mes oreilles, l’enfant a tressailli d’allégresse en moi. Heureuse celle qui a cru à l’accomplissement des paroles qui lui furent dites de la part du Seigneur. »

© Source AELF

Message

Notre passage de l’Évangile de ce jour met en lumière Marie, cette jeune fille de Nazareth qui a accepté ce que Dieu lui demandait par le message de l’ange Gabriel. Ce que Dieu attendait d’elle, c’est une décision un OUI qui bouleverserait notre humanité. Et elle l’a accepté en toute humilité en tant que « servante » du Seigneur.

Oui, nous avons de la reconnaissance envers Marie, simplement et chaleureusement. Cette reconnaissance doit se faire dans notre sphère privée et en toute liberté. Nous avons reçu des messages de fidèles qui pensent que nous avons comme « catholiques » dévié (terme souvent employé) vers le protestantisme. En ce 21ème siècle, le sujet n’est plus là. Les églises et les temples se vident. Il ne faut plus se focaliser sur des querelles qui n’ont plus lieu.

Dans le courant des « catholiques execclesia » nous sommes pour la liberté concernant la pratique religieuse. Il faut bien comprendre que nous nous sommes mis à l’écart de l’Eglise Institution pour des raisons précises. Mais nous avons gardé une foi profonde, et en aucun cas nous critiquerons celle des fidèles. Nous portons uniquement sur les comportements de l’Institution.

Notre foi est profonde comme celle de Marie, notre foi rayonne autour de nous, envers notre famille et nos amis.

La foi de Marie est justement exaltée dans une sphère privée, chez sa cousine Élisabeth et son cousin Zacharie. On nous ne dit pas combien de personnes étaient présentes. C’était dans leur maison. Ce n’était pas une communauté. La pratique juive se fait principalement dans le cercle familial.

A la nativité, Dieu vient épouser notre humanité. Il a voulu donner un message fort à notre humanité. Marie a été la première à contribuer à cette œuvre magnifique. Elisabeth n’a pas été sollicitée en prenant une décision importante. Que Marie en soit remerciée éternellement.

Même si nous sous sommes mis à l’écart de L’Eglise, rendons grâce à Dieu notre Père !