1er SEPTEMBRE 2022

Jeudi de la 22e dimanche du Temps Ordinaire

Bonne Nouvelle de notre Seigneur Jésus en Luc 5, 1-11

La foule se pressait autour de notre Seigneur Jésus pour écouter la parole de Dieu, tandis qu’il se tenait au bord du lac de Génésareth. Le Seigneur vit deux barques qui se trouvaient au bord du lac ; les pêcheurs en étaient descendus et lavaient leurs filets. Notre Seigneur Jésus monta dans une des barques qui appartenait à Simon, et lui demanda de s’écarter un peu du rivage. Puis il s’assit et, de la barque, il enseignait les foules. Quand il eut fini de parler, il dit à Simon : « Avance au large, et jetez vos filets pour la pêche. » Simon lui répondit : « Maître, nous avons peiné toute la nuit sans rien prendre ; mais, sur ta parole, je vais jeter les filets. » Et l’ayant fait, ils capturèrent une telle quantité de poissons que leurs filets allaient se déchirer. Ils firent signe à leurs compagnons de l’autre barque de venir les aider. Ceux-ci vinrent, et ils remplirent les deux barques, à tel point qu’elles enfonçaient. A cette vue, Simon-Pierre tomba aux genoux de notre Seigneur Jésus, en disant : « Éloigne-toi de moi, Seigneur, car je suis un homme pécheur. » En effet, un grand effroi l’avait saisi, lui et tous ceux qui étaient avec lui, devant la quantité de poissons qu’ils avaient pêchés ; et de même Jacques et Jean, fils de Zébédée, les associés de Simon. le Seigneur dit à Simon : « Sois sans crainte, désormais ce sont des hommes que tu prendras. » Alors ils ramenèrent les barques au rivage et, laissant tout, ils le suivirent.

© Source AELF

Méditation

La vie missionnaire de notre Seigneur Jésus n’est pas de tout repos. Il proclame la parole de Dieu et de suite il monte dans une barque. Notre Seigneur prêche, guérit et il répond aux besoins de ceux qui le cherche. Simon vient de terminer sa nuit de pêche et il est visiblement, lui et ses compagnons, épuisés, la pêche n’a pas été bonne.

Le Seigneur le sait avant même que Simon lui dise. Dans ce texte, notre Seigneur veut aller plus loin dans son enseignement. Il veut nous dévoiler encore plus de choses. Notre Seigneur nous invite à creuser notre foi. Le Seigneur Jésus nous invite à faire ce que nous savons faire (nous dit ce passage de l’Évangile… C’est pour dégager de notre action encore plus de foi, plus de connaissance, plus d’espérance et plus d’enthousiasme.

Au cœur même de son travail, Simon Pierre et ses compagnons, malgré la pénibilité de leur travail, retourne à la pêche à la demande de notre Seigneur Jésus. Nous venons de lire ce passage d’une pêche que l’on peut qualifier de miraculeuse, une pêche éprouvante. Le futur apôtre, premier pape de l’Église catholique en est saisi à tel point que pour lui, cette pêche miraculeuse en un signe. Et il se sent concerné puisque c’est de son bateau que cette pêche fut réalisée. Même si nous nous sommes mis à l’écart de l’Église-institution, le Seigneur nous invite à jeter les filets pour annoncer sa Bonne Nouvelle là où nous sommes, là où nous en sommes.

Nous pouvons prendre du temps pour prier et méditer pour lire les évènements de l’Église à la lumière de l’Évangile. Notre Seigneur Jésus sera toujours avec nous et interviendra dans nos vies abîmées par son amour infini. Nous avons pleinement confiance (la foi) en notre Seigneur Jésus. Tout ce que nous voulons être (simple disciple), il nous le fait devenir dans sa paix et sa joie.
Même si nous avons pris de la distance envers l’Eglise-institution, nous aussi nous pouvons être disponibles aux demandes de notre Seigneur Jésus, car sans lui, nous ne pouvons rien faire.

Nous vous souhaitons une bonne journée dans la paix et la joie de notre Seigneur Jésus.

Evangile livre.jpg