fishes and loaves mosaic of Tabgha.jpg

2 JANVIER 2022

L'Épiphanie du Seigneur

120002_edited_edited.jpg

Bonne Nouvelle de notre Seigneur Jésus en Matthieu 2, 1-12

Notre Seigneur Jésus était né à Bethléem en Judée, au temps du roi Hérode le Grand. Or, voici que des mages venus d’Orient arrivèrent à Jérusalem et demandèrent : « Où est le roi des Juifs qui vient de naître? Nous avons vu son étoile à l’orient et nous sommes venus nous prosterner devant lui. » En apprenant cela, le roi Hérode fut bouleversé, et tout Jérusalem avec lui. Il réunit tous les grands prêtres et les scribes du peuple, pour leur demander où devait naître le Christ. Ils lui répondirent : « À Bethléem en Judée, car voici ce qui est écrit par le prophète : Et toi, Bethléem, terre de Juda, tu n’es certes pas le dernier parmi les chefs-lieux de Juda, car de toi sortira un chef, qui sera le berger de mon peuple Israël. » Alors Hérode convoqua les mages en secret pour leur faire préciser à quelle date l’étoile était apparue ; puis il les envoya à Bethléem, en leur disant : « Allez vous renseigner avec précision sur l’enfant. Et quand vous l’aurez trouvé, venez me l’annoncer pour que j’aille, moi aussi, me prosterner devant lui. » Après avoir entendu le roi, ils partirent. Et voici que l’étoile qu’ils avaient vue à l’orient les précédait, jusqu’à ce qu’elle vienne s’arrêter au-dessus de l’endroit où se trouvait l’enfant. Quand ils virent l’étoile, ils se réjouirent d’une très grande joie. Ils entrèrent dans la maison, ils virent l’enfant avec Marie sa mère ; et, tombant à ses pieds, ils se prosternèrent devant lui. Ils ouvrirent leurs coffrets, et lui offrirent leurs présents : de l’or, de l’encens et de la myrrhe. Mais, avertis en songe de ne pas retourner chez Hérode, ils regagnèrent leur pays par un autre chemin.

© source AELF

Message

L’Epiphanie veut dire « Manifestation »
Nous célébrons la révélation faite au monde de l’incarnation de notre Seigneur Jésus en notre humanité. Le passage de l’Évangile est célèbre. L’Epiphanie est une grande fête en Orient plus que Noël.
Le Seigneur s’est révélé aux pauvres, aux humbles. Les bergers ont été les premiers à connaître la Gloire de Dieu. Aujourd’hui, c’est le tour des savants, venus de pays lointains. Ce qui est d’extraordinaire dans ce passage, que nous connaissons bien, n’est pas dans le fait que les Mages, férus d’astronomie, se soient mis en route avec leurs caravanes, mais qu’ils aient eu une sorte de prophétie pour l’annoncer sûrement autour d’eux une fois rentré.

Ce que à quoi nous prêtons moins attention, c’est qu’ils se sont mis en route en emportant de somptueux présents. Nous savons que la générosité orientale est légendaire. Les cadeaux que les Mages emportent manifestent quelque chose de particulier. Il y a de l’or pour signifier que notre Seigneur Jésus est roi, de l’encens pour signifier qu’il est le Messie, et de la myrrhe pour signifier qu’il est un homme comme tous les hommes.

Ainsi en ce jour de l’Epiphanie, ces mages païens qui ignoraient tout de notre Seigneur Jésus avaient bien l’intention, en quittant leur pays, de se rendre auprès de lui pour se prosterner devant lui en geste d’adoration et de reconnaissance.
Même si nous nous sommes mis à l’écart de l’Eglise institution, le Seigneur nous aide à ne pas nous enfermer dans nos convictions. Oui le Seigneur nous aide à la reconnaissance de sa manifestation dans nos vies à lever les yeux vers le ciel, le contempler et ouvrir notre cœur envers les autres, notre famille et nos amis.

Bonne fête de l'Epiphanie, manifestation dans vie.