fishes and loaves mosaic of Tabgha.jpg

21 MARS 2022

Lundi de la 3ème semaine de Carême

120002_edited_edited.jpg

Bonne Nouvelle de notre Seigneur Jésus en Luc 4, 24-30

Dans le Synagogue de Nazareth, notre Seigneur Jésus déclara : « Amen, je vous le dis : aucun prophète ne trouve un accueil favorable dans son pays. En vérité, je vous le dis : Au temps du prophète Élie, lorsque pendant trois ans et demi le ciel retint la pluie, et qu’une grande famine se produisit sur toute la terre, il y avait beaucoup de veuves en Israël ; pourtant Élie ne fut envoyé vers aucune d’entre elles, mais bien dans la ville de Sarepta, au pays de Sidon, chez une veuve étrangère. Au temps du prophète Élisée, il y avait beaucoup de lépreux en Israël ; et aucun d’eux n’a été purifié, mais bien Naaman le Syrien. » À ces mots, dans la synagogue, tous devinrent furieux. Ils se levèrent, poussèrent Jésus hors de la ville, et le menèrent jusqu’à un escarpement de la colline où leur ville est construite, pour le précipiter en bas. Mais lui, passant au milieu d’eux, allait son chemin.

© Source AELF

Message commentaire

Dans le passage de ce jour, notre Seigneur Jésus répond sur la position des habitants de Nazareth. Connu dans sa ville natale, les habitants étaient interrogatifs, voire méfiants. Il dit bien en parlant de lui : « aucun prophète ne trouve un accueil favorable dans son pays. »

Certes les pensées des habitants étaient très étroites. Pour les gens de l’époque, Dieu n’appartenait qu’au peuple d’Israël. Le changement que propose notre Seigneur les dépassait complètement. Les autorités religieuses reprochaient à notre Seigneur Jésus de favoriser plutôt les païens que les Juifs.

Et pour en rajouter une couche, notre Seigneur Jésus prend deux exemples, ceux des prophètes Elie et Elisée. Notre Seigneur dit pour l’un qu’il y avait beaucoup de veuves en Israël et pour l’autre, des lépreux. Pour l’un, il fut envoyé à une veuve étrangère. Pour l’autre, il avait guéri l’étranger Naaman de la lèpre. D’où la colère des autorités religieuses.

La Bonne Nouvelle de notre Seigneur Jésus est annoncée à tous les hommes, qu’ils soient Juifs ou païens.

Même si nous avons pris nos distances envers l’Église-institution, nous mettons notre confiance en notre Seigneur Jésus et nous annonçons que l’Évangile est bien au cœur de notre vie. AMEN