26 DÉCEMBRE 2021

1er dimanche après la Nativité

120002_edited_edited.jpg

Bonne Nouvelle de notre Seigneur Jésus en Luc 2, 41-52

Chaque année, les parents de Jésus se rendaient à Jérusalem pour la fête de la Pâque. Quand il eut douze ans, ils montèrent en pèlerinage suivant la coutume. À la fin de la fête, comme ils s’en retournaient, le jeune Jésus resta à Jérusalem à l’insu de ses parents. Pensant qu’il était dans le convoi des pèlerins, ils firent une journée de chemin avant de le chercher parmi leurs parents et connaissances. Ne le trouvant pas, ils retournèrent à Jérusalem, en continuant à le chercher. C’est au bout de trois jours qu’ils le trouvèrent dans le Temple, assis au milieu des docteurs de la Loi : il les écoutait et leur posait des questions, et tous ceux qui l’entendaient s’extasiaient sur son intelligence et sur ses réponses. En le voyant, ses parents furent frappés d’étonnement, et sa mère lui dit : « Mon enfant, pourquoi nous as-tu fait cela ? Vois comme ton père et moi, nous avons souffert en te cherchant ! » Il leur dit : « Comment se fait-il que vous m’ayez cherché ? Ne saviez-vous pas qu’il me faut être chez mon Père ? » Mais ils ne comprirent pas ce qu’il leur disait. Il descendit avec eux pour se rendre à Nazareth, et il leur était soumis. Sa mère gardait dans son cœur tous ces événements. Quant à Jésus, il grandissait en sagesse, en taille et en grâce, devant Dieu et devant les hommes.

© Source AELF

Message

L’Évangile de ce dimanche nous raconte le pèlerinage des parents de notre Seigneur Jésus à Jérusalem, à l’occasion de la Pâque. Notre Seigneur à douze ans.

Le passage nous dit que l’enfant avait disparu pendant trois jours. A l’époque de notre Seigneur, les hommes en pèlerinage marchaient avec les hommes et les femmes, avec les femmes. Ce n’était que le soir que les deux groupes se réunissaient. Marie supposait que Jésus était avec le groupe des hommes. Joseph, lui, supposait le contraire. Ils le cherchent auprès des amis autour, en vain. Ils retournèrent à Jérusalem pour le chercher. C’est la panique, l’angoisse les envahissait sûrement et le cauchemar entre en action.

Marie et Joseph le retrouvèrent dans le temple du centre-ville assis au milieu des docteurs de la loi, où notre Seigneur s’entretenait avec eux. L’Évangile nous dit que les docteurs étaient extasiés sur son intelligence. Marie dit à son fils « Pourquoi tu nous as fait ça ? » Jésus répondit « Ne le savez-vous pas que j’étais dans la maison de mon Père ? ».

Même si cette situation nous parait incompréhensible, nous pouvons imaginer que seuls Marie et Joseph connaissaient mieux que quiconque l’origine de sa destinée. Nous pouvons aussi imaginer la joie des retrouvailles. Elles sont surement à son comble. La fin de notre Évangile du jour nous précise que Jésus est redevenu leur enfant. C’est une famille ordinaire comme tant d’autres qui mèneront leur vie comme tout en chacun. On ne saura plus rien sur l’enfance de notre Seigneur jusqu’à sa vie missionnaire vers la trentaine. Le peuple dira de lui : « N’est-il pas le fils du charpentier, le fils de Marie … ? »

Même si nous avons pris nos distances envers l’Église, même si nous avons eu des échecs, des rejets, des exactions et des souffrances, recherchons inlassablement notre Seigneur Jésus.