fishes and loaves mosaic of Tabgha.jpg

31 MARS 2022

Jeudi de la 4ème semaine de Carême

120002_edited_edited.jpg

Bonne Nouvelle de notre Seigneur Jésus en Jean 5, 31-47

Notre Seigneur Jésus disait à ses frères : « Si c’est moi qui me rends témoignage, mon témoignage n’est pas vrai ; c’est un autre qui me rend témoignage, et je sais que le témoignage qu’il me rend est vrai. Vous avez envoyé une délégation auprès de Jean le Baptiste, et il a rendu témoignage à la vérité. Moi, ce n’est pas d’un homme que je reçois le témoignage, mais je parle ainsi pour que vous soyez sauvés. Jean était la lampe qui brûle et qui brille, et vous avez voulu vous réjouir un moment à sa lumière. Mais j’ai pour moi un témoignage plus grand que celui de Jean : ce sont les œuvres que le Père m’a donné d’accomplir ; les œuvres mêmes que je fais témoignent que le Père m’a envoyé. Et le Père qui m’a envoyé, lui, m’a rendu témoignage. Vous n’avez jamais entendu sa voix, vous n’avez jamais vu sa face, et vous ne laissez pas sa parole demeurer en vous, puisque vous ne croyez pas en celui que le Père a envoyé. Vous scrutez les Écritures parce que vous pensez y trouver la vie éternelle ; or, ce sont les Écritures qui me rendent témoignage, et vous ne voulez pas venir à moi pour avoir la vie ! La gloire, je ne la reçois pas des hommes ; d’ailleurs je vous connais : vous n’avez pas en vous l’amour de Dieu. Moi, je suis venu au nom de mon Père, et vous ne me recevez pas ; qu’un autre vienne en son propre nom, celui-là, vous le recevrez ! Comment pourriez-vous croire, vous qui recevez votre gloire les uns des autres, et qui ne cherchez pas la gloire qui vient du Dieu unique ? Ne pensez pas que c’est moi qui vous accuserai devant le Père. Votre accusateur, c’est Moïse, en qui vous avez mis votre espérance. Si vous croyiez Moïse, vous me croiriez aussi, car c’est à mon sujet qu’il a écrit. Mais si vous ne croyez pas ses écrits, comment croirez-vous mes paroles ? »

© Source AELF

Message de notre courant

Notre Seigneur Jésus nous dit qu’il a un témoignage plus grand, celui de la vie éternelle. Le témoignage de Jean le Baptiste est un appel à la conversion pour être prêt à recevoir le témoignage de notre Seigneur Jésus, un appel au salut, notre Seigneur est venu pour sauver notre humanité.

Suivre notre Seigneur Jésus n’est pas seulement réservé qu’aux savants, ceux qui savent interpréter les textes, ceux qui détectent les petits secrets qu’il y a dans son témoignage et son enseignement. Notre Seigneur Jésus disait à son Père en Luc 10,21 « Ce que tu as caché aux sages et aux savants, tu l’as révélé aux tout-petits. » Notre Seigneur précise également que cela se fait dans la bienveillance.

Le témoignage de notre Seigneur Jésus est aussi un témoignage de réconciliation et d’amour que nous devons avoir les uns envers les autres et de surcroît envers Dieu notre Père. C’est l’amour de Dieu en nous qui est vivant et actif dans le cœur de tous les hommes. Un témoignage d’amour n’a rien de doctrinal encore moins dogmatique. Par l’Esprit-Saint, l’amour s’ancre dans notre être. Ainsi notre regard agît dans la profondeur de notre être et s’oriente naturellement vers ceux qui souffrent.

Même si nous avons pris nos distances envers l’Eglise, nous cherchons dans la Parole de Dieu ce témoignage de notre Seigneur Jésus, cette intention de trouver en nous le salut en la vie éternelle. Notre Seigneur Jésus nous dit qu’il a un témoignage plus grand, celui de la vie éternelle. Le témoignage de Jean le Baptiste est un appel à la conversion pour être prêt à recevoir le témoignage de notre Seigneur Jésus, un appel au salut, notre Seigneur est venu pour sauver notre humanité.

Suivre notre Seigneur Jésus n’est pas seulement réservé qu’aux savants, ceux qui savent interpréter les textes, ceux qui détectent les petits secrets qu’il y a dans son témoignage et son enseignement. Notre Seigneur Jésus disait à son Père en Luc 10,21 « Ce que tu as caché aux sages et aux savants, tu l’as révélé aux tout-petits. » Notre Seigneur précise également que cela se fait dans la bienveillance.

Le témoignage de notre Seigneur Jésus est aussi un témoignage de réconciliation et d’amour que nous devons avoir les uns envers les autres et de surcroît envers Dieu notre Père. C’est l’amour de Dieu en nous qui est vivant et actif dans le cœur de tous les hommes. Un témoignage d’amour n’a rien de doctrinal encore moins dogmatique. Par l’Esprit-Saint, l’amour s’ancre dans notre être. Ainsi notre regard agit dans la profondeur de notre être et s’oriente naturellement vers ceux qui souffrent.

Même si nous avons pris nos distances envers l’Église, nous cherchons dans la Parole de Dieu ce témoignage de notre Seigneur Jésus, cette intention de trouver en nous le salut en la vie éternelle. AMEN