fishes and loaves mosaic of Tabgha.jpg

4 MAI 2022

Mercredi de la 3ème Semaine du Temps Pascal

120002_edited_edited.jpg

Bonne Nouvelle de notre Seigneur Jésus en Jean 6, 35-40

Notre Seigneur Jésus disait aux foules : « Moi, je suis le pain de la vie. Celui qui vient à moi n’aura jamais faim ; celui qui croit en moi n’aura jamais soif. Mais je vous l’ai déjà dit : vous avez vu, et pourtant vous ne croyez pas. Tous ceux que me donne le Père viendront jusqu’à moi ; et celui qui vient à moi, je ne vais pas le jeter dehors. Car je suis descendu du ciel pour faire non pas ma volonté, mais la volonté de Celui qui m’a envoyé. Or, telle est la volonté de Celui qui m’a envoyé : que je ne perde aucun de ceux qu’il m’a donnés, mais que je les ressuscite au dernier jour. Telle est la volonté de mon Père : que celui qui voit le Fils et croit en lui ait la vie éternelle ; et moi, je le ressusciterai au dernier jour. »

© Source AELF

© Source AELF

Message de notre courant

Dans notre Évangile de ce jour, notre Seigneur dit clairement : « « Moi, je suis le pain de la vie. Celui qui vient à moi n’aura jamais faim ; celui qui croit en moi n’aura jamais soif. »
L’Église catholique a toujours enseigné le lien qu’il y a avec l’Eucharistie, communier chaque dimanche. Cependant, L’Église ne nous oblige pas à communier chaque dimanche. Il y a beaucoup de fidèles qui ne communient que le jour de Pâques.

Par ces paroles, notre Seigneur nous dit que tous ceux qui intériorisent la Parole de Dieu, qui mettent notre Seigneur Jésus au cœur de leur vie, seront rassasiés. Cela nous fait penser à une Béatitude de notre Seigneur en Matthieu 5, 6 « Heureux ceux qui ont faim et soif de la justice, car ils seront rassasiés. »

La dure réalité de notre monde nous montre que beaucoup d’hommes et de femmes ne sont pas rassasiés de la justice. Quand on voit tous les conflits dans notre monde, c’est affligeant. Quand on subit des bombardements, comme en Ukraine, où des chrétiens prient pour que cela cesse… Non, le peuple n’est pas rassasié de justice.

Il est difficile de rajouter quelques mots. Dans certains prêches, on insistera pour inciter les chrétiens d’aller à la messe. Quand dans certains secteurs de notre pays, d’une église d’un village qui reçoit un prêtre deux fois par an, que faire ?...
En ce temps de Pâques, même si nous avons pris de la distance envers l’Église et la communauté, nous faisons partie de ces frères qui continuent d’intérioriser la Parole de Dieu, de mettre l’Évangile au cœur de notre vie et de faire chemin avec notre Seigneur Jésus à chaque instant de notre vie et de l’entendre nous dire : celui qui m’a envoyé (Dieu notre Père) veut que je ne perde aucun de ceux qu’il m’a donnés, mais que je les ressuscite au dernier jour. »
Même si nous sommes outrés, horrifiés de ce qui passe dans notre monde… essayons de croire en l’espérance… pas facile, on se l’accorde, mais continuons de prier et de méditer chaque jour dans notre sphère privée.

Bonne journée à tous.