fishes and loaves mosaic of Tabgha.jpg

7 AVRIL 2022

Jeudi de la 5ème Semaine de Carême

120002_edited_edited.jpg

Bonne Nouvelle de notre Seigneur Jésus en Jean 8, 51-59

Notre Seigneur Jésus disait à ceux des Juifs qui croyaient en lui : « Amen, amen, je vous le dis : si quelqu’un garde ma parole, jamais il ne verra la mort. » Les Juifs lui dirent : « Maintenant nous savons bien que tu as un démon. Abraham est mort, les prophètes aussi, et toi, tu dis : “Si quelqu’un garde ma parole, il ne connaîtra jamais la mort.” Es-tu donc plus grand que notre père Abraham ? Il est mort, et les prophètes aussi sont morts. Pour qui te prends-tu ? » Jésus répondit : « Si je me glorifie moi-même, ma gloire n’est rien ; c’est mon Père qui me glorifie, lui dont vous dites : “Il est notre Dieu”, alors que vous ne le connaissez pas. Moi, je le connais et, si je dis que je ne le connais pas, je serai comme vous, un menteur. Mais je le connais, et sa parole, je la garde. Abraham votre père a exulté, sachant qu’il verrait mon Jour. Il l’a vu, et il s’est réjoui. » Les Juifs lui dirent alors : « Toi qui n’as pas encore cinquante ans, tu as vu Abraham ! » Jésus leur répondit : « Amen, amen, je vous le dis : avant qu’Abraham fût, moi, JE SUIS. » Alors ils ramassèrent des pierres pour les lui jeter. Mais Jésus, en se cachant, sortit du Temple.

© Source AELF

Message de notre Courant

Pour les croyants de l’époque, ce que dit dans ce passage notre Seigneur Jésus que nous venons de lire, il y a de quoi enflammer les passions, déchaîner les agitations et attiser des violences.

Notre Seigneur Jésus dit : « Avant qu’Abraham fût, moi JE SUIS ! » C’est-à-dire qu’il s’identifie à juste titre à Dieu, puisqu’il est Dieu et à la Parole que Dieu prononça à Moïse quand ce dernier demanda à Dieu son nom s’il doit répondre au peuple juif esclave en Égypte : JE SUIS ! Notre Seigneur disait également qu’il connaît Dieu son Père et il demeure en sa Parole, car il est lui-même la Parole (Logos en Grec).
C’est une joie pour nous aujourd’hui.

Abraham est le père des croyants, qu’ils soient juifs, chrétiens ou musulmans. Quand notre Seigneur Jésus affirme : « Abraham a exulté sachant qu’il verrait mon jour. Il l’a vu et il s’est réjoui. » Là, ça frise le blasphème. Abraham a vu notre Seigneur avant quiconque. Beaucoup voulaient voir le Messie tant attendu en Israël avant de mourir. Celui qui allait les libérer du joug romain. Ils s’en faisaient une image, un concept, une pensée selon les écritures.

Le principal sujet de notre texte de ce jour est « La foi », c’est la foi d’Abraham et son espérance… de voir son peuple libre. La foi de notre Seigneur Jésus et son espérance, c’est que tous les hommes de ce monde soient sauvés, au-delà du peuple juif et qu’ils demeurent dans la paix.
Même si nous avons pris nos distances envers l’Église, baptisés en Christ, nous sommes des hommes et des femmes libres et de fait, l’espérance de notre Seigneur Jésus. AMEN !