8 JUILLET 2022

Jeudi de la 14ème semaine du Temps Ordinaire

120002_edited_edited.jpg

Bonne Nouvelle de notre Seigneur Jésus

Notre Seigneur Jésus disait à ses disciples : « Voici que moi, je vous envoie comme des brebis au milieu des loups. Soyez donc prudents comme les serpents, et candides comme les colombes. Méfiez-vous des hommes : ils vous livreront aux tribunaux et vous flagelleront dans leurs synagogues. Vous serez conduits devant des gouverneurs et des rois à cause de moi : il y aura là un témoignage pour eux et pour les païens. Quand on vous livrera, ne vous inquiétez pas de savoir ce que vous direz ni comment vous le direz : ce que vous aurez à dire vous sera donné à cette heure-là. Car ce n’est pas vous qui parlerez, c’est l’Esprit de votre Père qui parlera en vous. Le frère livrera son frère à la mort, et le père, son enfant ; les enfants se dresseront contre leurs parents et les feront mettre à mort. Vous serez détestés de tous à cause de mon nom ; mais celui qui aura persévéré jusqu’à la fin, celui-là sera sauvé. Quand on vous persécutera dans une ville, fuyez dans une autre. Amen, je vous le dis : vous n’aurez pas fini de passer dans toutes les villes d’Israël quand le Fils de l’homme viendra. »

© Source AELF

Message de notre courant

Notre Seigneur Jésus prépare ses disciples à la réalité des choses : la persécution. Le monde n’a jamais été tendre envers les disciples du Seigneur. Cela passe par des moqueries, des invectives, des violences, des persécutions et même des meurtres. Aujourd’hui encore dans notre monde des chrétiens sont persécutés.

Martyr en grec veut dire « Témoin ». Nous le sommes tous. Ceux qui sont fidèles et ceux qui comme nous ont pris leur distance dans l’Église.

Notre Seigneur Jésus nous annonce des situations dramatiques telles que les divisions dans les familles et entre amis.

Notre Seigneur Jésus nous parle de persécutions, mais aussi de persévérances. Il nous dit que l’Esprit saint sera toujours en nous. Il nous invite à vaincre la peur en invoquant le Père et le Fils.

Nous, Catholiques Execclesia, nous avons pris nos distances envers l’Église. Nous sommes aussi moqués parfois violemment en nous traitant de mous et de faibles. Peu importe, nous vivons notre foi dans notre sphère privée et nous rayonnons autour de nous dans notre famille et nos amis.