Evangile du dimanche 29 août 2021

Evangile du dimanche 29 août 2021

120002_edited_edited.jpg

Bonne Nouvelle de notre Seigneur Jésus en Marc 7, 1-8 . 14-15 . 21-23

Les pharisiens et quelques scribes, venus de Jérusalem, se réunissent auprès de notre Seigneur Jésus, et voient quelques-uns de ses disciples prendre leur repas avec des mains impures, c’est-à-dire non lavées. Les pharisiens en effet, comme tous les Juifs, se lavent toujours soigneusement les mains avant de manger, par attachement à la tradition des anciens ; et au retour du marché, ils ne mangent pas avant de s’être aspergés d’eau, et ils sont attachés encore par tradition à beaucoup d’autres pratiques : lavage de coupes, de carafes et de plats. Alors les pharisiens et les scribes demandèrent au Seigneur Jésus : « Pourquoi tes disciples ne suivent-ils pas la tradition des anciens ? Ils prennent leurs repas avec des mains impures. » Le Seigneur Jésus leur répondit : « Isaïe a bien prophétisé à votre sujet, hypocrites, ainsi qu’il est écrit : Ce peuple m’honore des lèvres, mais son cœur est loin de moi. C’est en vain qu’ils me rendent un culte ; les doctrines qu’ils enseignent ne sont que des préceptes humains. Vous aussi, vous laissez de côté le commandement de Dieu, pour vous attacher à la tradition des hommes. »
Beaucoup de choses du même genre. » Appelant de nouveau la foule, le Seigneur disait : « Écoutez-moi tous, et comprenez bien. Rien de ce qui est extérieur à l’homme et qui entre en lui ne peut le rendre impur. Mais ce qui sort de l’homme, voilà ce qui rend l’homme impur. » Car c’est du dedans, du cœur de l’homme, que sortent les pensées perverses : inconduites, vols, meurtres, adultères, cupidités, méchancetés, fraude, débauche, envie, diffamation, orgueil et démesure. Tout ce mal vient du dedans, et rend l’homme impur. »

© Source AELF

Message

Nous vous souhaitons une bonne journée dans la paix et la joie de notre Seigneur Jésus.

Ce passage de l’Évangile du dimanche, pour nous occidentaux peut paraître un peu étrange sur cette notion de pur et d’impur. Mais dans la plupart des religions, cette notion à de l’importance, pour les juifs, c’est une tradition des anciens. D’abord il faut savoir une chose, au temps de notre Seigneur Jésus, l’eau courante n’existait pas. L’hygiène n’était surement pas la même que celle que l’on connait aujourd’hui dans nos pays où l’eau coule à flots. « Il faut se laver les mains avant de manger », c’est ce que l’on enseigne à nos enfants.

Dans la tradition orientale, le lavage des mains avait une signification d’enlever nos impuretés voire de nos fautes. Vous avez peut-être entendu ce que le prêtre dit à la messe au moment de la liturgie de l’Eucharistie, on lui apporte un petit récipient d’eau et un linge et prononce souvent en chuchotant : « Seigneur, lave-moi de mes fautes et purifie-moi de mon péché. Aujourd’hui, en lisant ce passage, je me demande pourquoi les autres prêtres concélébrant ne prononcent pas cette même formule.

Notre Seigneur réprimande ses interlocuteurs. Ses paroles peuvent paraître choquantes, car l’enseignement de notre Seigneur Jésus est sous une forme de question. Est-ce le commandement de Dieu où la tradition des anciens qui est le plus important ? Le Seigneur Jésus ne veut surtout pas l’abolition des rites, mais ils ne doivent pas être l’expression de ce qui déborde le cœur.

Dieu notre Père est l’auteur de toute création et après avoir créé chaque chose, il vit que cela était bon. Rien de ce que Dieu a créé n’est mauvais. Comme nous sommes des fils et des filles de Dieu, il ne devrait pas dans notre religion monothéisme des personnes impures. Les choses se sont gâtées quand l’homme s’est séparé de Dieu. 5. Ne plus aller à la messe le dimanche, de participer au rite de l’Eucharistie est-ce un acte délibéré ? Bien sûr que non. Les raisons sont différentes. 6. Même si nous n’allons plus à la messe le dimanche, notre Seigneur Jésus regarde toujours la profondeur de notre cœur. Ce n’est pas une tradition des anciens, c’est dans sa nature.