Evangile du jeudi 22 juillet 2021

Evangile du jeudi 22 juillet 2021

120002_edited_edited.jpg

Bonne Nouvelle de notre Seigneur Jésus en Matthieu 13, 10-17

Les disciples s’approchèrent de notre Seigneur Jésus et lui dirent : « Pourquoi leur parles-tu en paraboles ? » Le Seigneur répondit : « À vous il est donné de connaître les mystères du royaume des Cieux, mais ce n’est pas donné à ceux-là. À celui qui a, on donnera, et il sera dans l’abondance ; à celui qui n’a pas, on enlèvera même ce qu’il a. Si je leur parle en paraboles, c’est parce qu’ils regardent sans regarder, et qu’ils écoutent sans écouter ni comprendre. Ainsi s’accomplit pour eux la prophétie d’Isaïe : Vous aurez beau écouter, vous ne comprendrez pas. Vous aurez beau regarder, vous ne verrez pas. Le cœur de ce peuple s’est alourdi : ils sont devenus durs d’oreille, ils se sont bouché les yeux, de peur que leurs yeux ne voient, que leurs oreilles n’entendent, que leur cœur ne comprenne, qu’ils ne se convertissent, – et moi, je les guérirai. Mais vous, heureux vos yeux puisqu’ils voient, et vos oreilles puisqu’elles entendent ! Amen, je vous le dis : beaucoup de prophètes et de justes ont désiré voir ce que vous voyez, et ne l’ont pas vu, entendre ce que vous entendez, et ne l’ont pas entendu. »

© Source AELF

Message du jour de Gabriel

Aujourd’hui, l’Église catholique fête la sainte Marie Madeleine. Le texte de la liturgie qui l’accompagne est dans l’Evangile de Jean. Mais comme pour nous « Catholique Execclesia » notre Saint du jour comme tous les autres jours d’ailleurs est notre Seigneur Jésus, nous prenons le texte qui correspond au jeudi de la 16e semaine du Temps Ordinaire.

Souvent notre Seigneur Jésus nous parle en parabole qui est un récit pour enseigner ses interlocuteurs en utilisant des attitudes, des évènements et toutes sortes de contextes qui entouraient la vie quotidienne du peuple à l’époque de notre Seigneur Jésus : Des noces et des grands banquets des graines, des vignes, des pièces (or et argent), des vignerons, des arbres, des maîtres, des brebis, un berger, des étoffes, des lampes (à huile) sans oublier une Samaritaine et un Samaritain et bien d’autres choses.

Notre Seigneur Jésus a dit cette parole qui en dit long « Père, Seigneur du ciel et de la terre, je proclame ta louange : ce que tu as caché aux sages et aux savants, tu l’as révélé aux tout-petits. » Luc 10, 21. Cela résume notre passage de ce jour.

Notre Seigneur nous donne en abondance si notre vie est toujours tournée vers les autres même les plus éloignés de l’Église, notre famille, nos amis et tous ceux que le Seigneur mettra sur notre chemin.

Si les paraboles de notre Seigneur Jésus passent dans notre oreille et en ressort immédiatement dans l’autre, que nous refusons d’entendre, notre salut deviendra une lampe éteinte.

« Mais vous, heureux vos yeux puisqu’ils voient, et vos oreilles puisqu’elles entendent ! » Voilà une conclusion de joie de notre Seigneur Jésus pour les croyants même si nous sommes en retrait de l’Église (de l’assemblée). Notre Salut ne réside pas dans les dogmes, mais dans l’amour que nous avons les uns pour les autres. »

Beaucoup de prophètes ont désiré de voir le Messie, notre Seigneur Jésus comme les disciples. Nous, nous aurions aimé en ce 21 siècles voir également le Messie. Mais grâce à sa Bonne Nouvelle, ses paraboles et son enseignement, il est là. Par sa mort et sa résurrection, il est incontestablement au milieu de nous même si nous vivons notre foi dans notre sphère privée. Quelle joie !

En cette période estivale, ne relâchons pas chaque jour de lire la Bonne Nouvelle de notre Seigneur Jésus. Trois petits clics sur votre portable et votre vie chrétienne en sera transformée. Bonne journée à tous.
Et à demain.