Evangile du lundi 16 août 2021

120002_edited_edited.jpg

Bonne Nouvelle de notre Seigneur Jésus en Matthieu 19, 16-22

Voici que quelqu’un s’approcha de notre Seigneur Jésus et lui dit : « Maître, que dois-je faire de bon pour avoir la vie éternelle ? » Le Seigneur Jésus lui dit : « Pourquoi m’interroges-tu sur ce qui est bon ? Celui qui est bon, c’est Dieu, et lui seul ! Si tu veux entrer dans la vie, observe les commandements. » Il lui dit : « Lesquels ? » Le Seigneur Jésus reprit : « Tu ne commettras pas de meurtre. Tu ne commettras pas d’adultère. Tu ne commettras pas de vol. Tu ne porteras pas de faux témoignage. Honore ton père et ta mère. Et aussi : Tu aimeras ton prochain comme toi-même. » Le jeune homme lui dit : « Tout cela, je l’ai observé : que me manque-t-il encore ? » Le Seigneur Jésus lui répondit : « Si tu veux être parfait, va, vends ce que tu possèdes, donne-le aux pauvres, et tu auras un trésor dans les cieux. Puis viens, suis-moi. » À ces mots, le jeune homme s’en alla tout triste, car il avait de grands biens.

© Source AELF

Message

Dans la paix de notre Seigneur Jésus, nous vous souhaitons une bonne journée.

L’Évangile du jour est connu sous le titre : « Le jeune homme riche ». Sa préoccupation était fixée sur la vie éternelle : « Que dois-je faire pour avoir la vie éternelle ? ». Sincèrement, il ne pensait pas à des choses insurmontables… mais redoutait quand même la réponse du Seigneur Jésus. Il tente, il verra bien.

Notre Seigneur lui rappelle de ce qui est bon. « Un seul est bon, Dieu et lui seul. » C’est très clair. Le Seigneur Jésus lui rappelle également les commandements. Le jeune homme les connaissait parfaitement. Il affirme même les observer. Alors on serait tenté de dire : quel est le problème ?

Dans son être, le jeune homme ressentait fortement qu’il lui manquait une réponse pour poursuivre son existence. Poussait-il notre Seigneur à lui dire tout haut ce que peut-être il redoutait tout bas ?

Le Seigneur aurait pu lui dire directement : « Suis-moi » mais sans détour il dit clairement : « Si tu veux être parfait (c’est fort comme expression), vends ce que tu as et donne-le aux pauvres… Ce qu’il redoutait arriva d’où sa tristesse. Il préféra partir vaquer à ses grands biens.

La réflexion que nous devons avoir de jour, d’y tenter de répondre : « Notre Seigneur a-t-il demandé l’impossible ? »

Remarquons que notre Seigneur Jésus n’a pas haussé le ton, n’a pas secoué durement le jeune homme avec autorité. Le Seigneur était dans la compassion. Et pour chacun d’entre nous, que devons-nous faire pour avoir la vie éternelle ?

Que Dieu nous garde et nous bénisse. AMEN