Evangile du lundi 2 août 2021

120002_edited_edited.jpg

Bonne Nouvelle de notre Seigneur Jésus en Matthieu 14, 13-21

Quand notre Seigneur Jésus apprit la mort de Jean le Baptiste, il se retira et partit en barque pour un endroit désert, à l’écart. Les foules l’apprirent et, quittant leurs villes, elles suivirent à pied. En débarquant, le Seigneur vit une grande foule de gens ; il fut saisi de compassion envers eux et guérit leurs malades. Le soir venu, les disciples s’approchèrent et lui dirent : « L’endroit est désert et l’heure est déjà avancée. Renvoie donc la foule : qu’ils aillent dans les villages s’acheter de la nourriture ! » Mais le Seigneur Jésus leur dit : « Ils n’ont pas besoin de s’en aller. Donnez-leur vous-mêmes à manger. » Alors ils lui disent : « Nous n’avons là que cinq pains et deux poissons. » Le Seigneur Jésus dit : « Apportez-les-moi. » Puis, ordonnant à la foule de s’asseoir sur l’herbe, il prit les cinq pains et les deux poissons, et, levant les yeux au ciel, il prononça la bénédiction ; il rompit les pains, il les donna aux disciples, et les disciples les donnèrent à la foule. Ils mangèrent tous et ils furent rassasiés. On ramassa les morceaux qui restaient : cela faisait douze paniers pleins. Ceux qui avaient mangé étaient environ cinq mille, sans compter les femmes et les enfants.

© Source AELF

Message du jour

1 Dans la paix de notre Seigneur Jésus, nous vous souhaitons un bon lundi de reprise et de bonnes vacances à celles et ceux qui les démarrent. Une pensée ce jour pour Agnès qui subit une intervention chirurgicale ce lundi.

2 Beaucoup connaissent le texte de ce jour : « La multiplication des pains ». Il y a une bonne nouvelle. Une foule est venue voir et écouter notre Seigneur Jésus. Mais il y a un inconvénient. Cette foule ne voit pas le temps passé et le soir arrive vite. Il est temps que cette foule rentre chez elle se disent les disciples de notre Seigneur Jésus. Mais la foule reste encore. La faim à coup sûr va se faire ressentir. Les apôtres commencent à s’inquiéter, voire s’affoler. Et calmement Jésus leur dit : « Donnez-leur vous-même à manger ».

3 Les apôtres n’en peuvent plus. Ils n’ont que cinq pains et deux poissons. Toujours calmement notre Seigneur leur dit : « Apportez-les-moi ! ». Et avec peu, notre Seigneur Jésus nourrit toute une foule.

4 Même si nous sommes retirés de l’Église, notre Seigneur Jésus nous demande d’être toujours au service des autres. Même si nous avons peu de ressource, le Seigneur Jésus est toujours à nos côtés.

5 Dans notre sphère privée, nous pouvons réaliser de beaux projets même avec peu de moyens. Si nous mettons notre confiance en notre Seigneur Jésus, il y aura des solutions inattendues. L’exemple de la multiplication des pains en est la preuve.

6 Après avoir nourri la foule, il y eut un surplus : « Ils mangèrent tous et ils furent rassasiés. On ramassa les morceaux qui restaient : cela faisait douze paniers pleins. » C’est-à-dire de l’abondance.

7 Chaque jour de notre vie chrétienne, en nous nourrissons de l’Évangile, il y aura de l’abondance dans notre existence.