Evangile du lundi 9 août 2021

120002_edited_edited.jpg

Bonne Nouvelle de notre Seigneur Jésus en Matthieu 17, 22-27

Comme notre Seigneur Jésus et ses disciples étaient réunis en Galilée, le Seigneur leur dit : « Le Fils de l’homme va être livré aux mains des hommes ; ils le tueront et, le troisième jour, il ressuscitera. » Et ils furent profondément attristés. Comme ils arrivaient à Capharnaüm, ceux qui perçoivent la redevance des deux drachmes pour le Temple vinrent trouver Pierre et lui dirent : « Votre maître paye bien les deux drachmes, n’est-ce pas ? » Il répondit : « Oui. » Quand Pierre entra dans la maison, Jésus prit la parole le premier : « Simon, quel est ton avis ? Les rois de la terre, de qui perçoivent-ils les taxes ou l’impôt ? De leurs fils, ou des autres personnes ? » Pierre lui répondit : « Des autres. » Et le Seigneur Jésus reprit : « Donc, les fils sont libres. Mais, pour ne pas scandaliser les gens, va donc jusqu’à la mer, jette l’hameçon, et saisis le premier poisson qui mordra ; ouvre-lui la bouche, et tu y trouveras une pièce de quatre drachmes. Prends-la, tu la donneras pour moi et pour toi. »

© Source AELF

Message du jour

Dans la paix de notre Seigneur Jésus, nous vous souhaitons une bonne journée. Nous avons une pensée particulière pour Anne-Marie qui accueille ses trois petits enfants pendant quinze jours.

Notre Seigneur Jésus continue de faire route avec ses disciples et il leur dit sans détour ce qui va se passer. Notre Seigneur annonce sa mort et sa résurrection. Pour bien comprendre cet épisode aux drachmes, après l’exil, tous les fidèles en Israël devaient payer une contribution de deux drachmes pour entretenir le Temple. Ce n’était pas une quête, mais une sorte d’impôt précis.

Notre Seigneur n’est pas exempt de cette taxe. Il observe la loi. Si notre Seigneur dit aux collecteurs de cette taxe qu’il est, au-dessus du Temple, lui le Fils de Dieu, le Messie en y associant son disciple Pierre, il y aurait un scandale. Ce passage n’est pas simple à comprendre.

Ce que l’on peut retenir de ce que nous avons lu, c’est que notre Seigneur Jésus ne possède vraiment rien. Il n’a rien sur lui. Il ne revendique pas qu’il est le Messie venu sauver notre humanité, pour le salut de notre âme.

Nous nous souvenons de la ‘‘ Pêche miraculeuse ’’. Notre Seigneur est le Maître de toute chose. Du premier poisson que Pierre aura attrapé, il trouvera quatre Drachmes.

Même éloignés de l’Eglise, le Seigneur fait route avec nous. Il sait ce dont nous avons besoin. Il porte tout son amour pour tous les hommes et toutes les femmes de notre monde.

Que Dieu nous garde tout le long de ce jour. Amen