Evangile du mercredi 4 août 2021

Evangile du mercredi 4 août 2021

120002_edited_edited.jpg

Bonne Nouvelle de notre Seigneur Jésus en Matthieu 15, 21-28

Notre Seigneur Jésus se retira dans la région de Tyr et de Sidon. Voici qu’une Cananéenne, venue de ces territoires, disait en criant : « Prends pitié de moi, Seigneur, fils de David ! Ma fille est tourmentée par un démon. » Mais le Seigneur ne lui répondit pas un mot. Les disciples s’approchèrent pour lui demander : « Renvoie-la, car elle nous poursuit de ses cris ! » Le Seigneur Jésus répondit : « Je n’ai été envoyé qu’aux brebis perdues de la maison d’Israël. » Mais elle vint se prosterner devant lui en disant : « Seigneur, viens à mon secours ! » Le Seigneur Jésus répondit : « Il n’est pas bien de prendre le pain des enfants et de le jeter aux petits chiens. » Elle reprit : « Oui, Seigneur ; mais justement, les petits chiens mangent les miettes qui tombent de la table de leurs maîtres. » Le Seigneur Jésus répondit : « Femme, grande est ta foi, que tout se passe pour toi comme tu le veux ! » Et, à l’heure même, sa fille fut guérie. »

© Source AELF

Dans la paix et la joie de notre Seigneur Jésus, nous vous souhaitons une bonne journée.

Notre Évangile de ce jour nous parle d’une Cananéenne (une païenne) d’assez loin pour voir notre Seigneur Jésus pour qu’il vienne à son secours. Elle vient avec détermination et foi, car ses premiers mots sont « Prends pitié de moi, Seigneur. » Ce qui peut paraître étrange, c’est que notre Seigneur ne dit pas un mot, une sorte d’indifférence. Encore plus étrange qui peut nous scandaliser, c’est l’attitude des disciples avec une position ferme voire radicale : « Renvoie-la, car elle nous poursuit de ses cris ! ». En première lecture on peut imaginer d’elle leur casse la tête avec ses cris.

Et là, notre Seigneur atteste la profondeur de sa foi. Nous l’avons lu et entendu plusieurs fois.

Elle s'oppose à l'image de Jésus de nourrir les enfants plutôt que les chiens de la maison, le peuple d'Israël plutôt que les païens, et la tourne à son avantage.

Notre Seigneur Jésus répond toujours aux supplications des hommes et des femmes de ce monde pas seulement aux biens portants, aux instruits, aux fidèles, mais à tout le monde même le plus marginal.

Même si nous sommes éloignés de l’Église, en retrait de la communauté, notre Seigneur Jésus sera toujours à notre écoute. Il connait parfaitement la profondeur de notre cœur et de notre âme. Il nous arrive d’être accablés par des situations, mais cette Cananéenne nous encourage à ne jamais baisser les bras, notre Seigneur était son seul recours.

Prions ce jour pour nos proches qui sont non-croyants ou qui sont éloignés de l’Église. Amen !