Evangile du samedi 19 juin 2021

Evangile du samedi 19 juin 2021

120002_edited_edited.jpg

Bonne Nouvelle de notre Seigneur Jésus en Matthieu 6, 24-34

Notre Seigneur Jésus disait à ses disciples : « Nul ne peut servir deux maîtres : ou bien il haïra l’un et aimera l’autre, ou bien il s’attachera à l’un et méprisera l’autre. Vous ne pouvez pas servir à la fois Dieu et l’Argent. C’est pourquoi je vous dis : Ne vous souciez pas, pour votre vie, de ce que vous mangerez, ni, pour votre corps, de quoi vous le vêtirez. La vie ne vaut-elle pas plus que la nourriture, et le corps plus que les vêtements ? Regardez les oiseaux du ciel : ils ne font ni semailles ni moisson, ils n’amassent pas dans des greniers, et votre Père céleste les nourrit. Vous-mêmes, ne valez-vous pas beaucoup plus qu’eux ? Qui d’entre vous, en se faisant du souci, peut ajouter une coudée à la longueur de sa vie ? Et au sujet des vêtements, pourquoi se faire tant de souci ? Observez comment poussent les lis des champs : ils ne travaillent pas, ils ne filent pas. Or je vous dis que Salomon lui-même, dans toute sa gloire, n’était pas habillé comme l’un d’entre eux. Si Dieu donne un tel vêtement à l’herbe des champs, qui est là aujourd’hui, et qui demain sera jetée au feu, ne fera-t-il pas bien davantage pour vous, hommes de peu de foi ? Ne vous faites donc pas tant de souci ; ne dites pas : “Qu’allons-nous manger ?” ou bien : “Qu’allons-nous boire ?” ou encore : “Avec quoi nous habiller ?” Tout cela, les païens le recherchent. Mais votre Père céleste sait que vous en avez besoin. Cherchez d’abord le royaume de Dieu et sa justice, et tout cela vous sera donné par surcroît. Ne vous faites pas de souci pour demain : demain aura souci de lui-même ; à chaque jour suffit sa peine.

© Source AELF

Message du jour

Nous vivons dans un monde superficiel, d’apparence artificielle qui dénature la profondeur de notre être. Nous vivons dans un monde qui s’agite dans des tromperies que nous offrent les bienpensants.

Très vite, notre vie devient un vertige qui peut à tout moment se transformer en anxiété…

Notre Seigneur Jésus nous invite à vivre le temps présent… Ce n’est pas d’aujourd’hui… Ce n’est pas un phénomène de mode. Notre Seigneur Jésus nous l’enseignait il y a plus de deux-mille ans.

Certaines vies de nos frères et sœurs sont compliquées et elles pèsent énormément sur eux et parfois sur leur famille.

« Vivre le temps présent » c’est avant tout de prendre conscience que nous devons faire une pause ou plusieurs pauses dans notre journée et de ne penser à rien… simplement méditer sur notre respiration afin que notre esprit ne parte pas dans tous les sens et de prier.

Anticiper dans nos vies les problèmes n’est pas forcément sain, car on les attire plutôt qu’autre chose.
« Chaque jour suffit sa peine », cela veut dire qu’il ne faut pas se créer des problèmes supplémentaires sous prétexte de rechercher des solutions pour les résoudre, des problèmes qui ne viendront pas... d’où la nécessité de faire des pauses quotidiennes pour retrouver une paix intérieure.

Même éloignés comme nous de l’Église, de notre communauté, sachez que, Dieu notre Père prend soin de vous. Il connait vos soucis, vos besoins… Dieu ne vous abandonne jamais.

Amen !