Evangile du Samedi 22 mai 2021

120002_edited_edited.jpg

Bonne Nouvelle de notre Seigneur Jésus en Jean 21, 20-25

S’étant retourné, Pierre aperçoit, marchant à leur suite, le disciple que notre Seigneur Jésus aimait. C’est lui qui, pendant le repas, s’était penché sur la poitrine de notre Seigneur pour lui dire : « Seigneur, quel est celui qui va te livrer ? » Pierre, voyant donc ce disciple, dit au Seigneur Jésus : « Et lui, Seigneur, que lui arrivera-t-il ? Notre Seigneur lui répond : « Si je veux qu’il demeure jusqu’à ce que je vienne, que t’importe ? Toi, suis-moi. » Le bruit courut donc parmi les frères que ce disciple ne mourrait pas. Or, le Seigneur Jésus n’avait pas dit à Pierre qu’il ne mourrait pas, mais : « Si je veux qu’il demeure jusqu’à ce que je vienne, que t’importe ? » C’est ce disciple qui témoigne de ces choses et qui les a écrites, et nous savons que son témoignage est vrai. Il y a encore beaucoup d’autres choses que notre Seigneur Jésus a faites ; et s’il fallait écrire chacune d’elles, je pense que le monde entier ne suffirait pas pour contenir les livres que l’on écrirait.

© Source AELF

Message pour bien commencer cette journée

Le passage de cet Évangile se déroule la veille de la mort de notre Seigneur Jésus. Il se met à l’écart. Pierre le suit et Jean au loin observe. Il est surement convaincu que Pierre aura un rôle important à accomplir. Mais Pierre demande à notre Seigneur ce que deviendra Jean, ce disciple que Jésus aimait. Ce que l’on sait aujourd’hui, c’est que Pierre mourra à Rome en martyre tandis que Jean se retirera à l’ile de Patmos ou il mourra vieillard. Il est l’auteur d’un Évangile et de trois lettres. Jean est un témoin de l’écrit. Dans sa première lettre, Jean dit une parole merveilleuse au premier verset : « Ce qui était depuis le commencement, ce que nous avons entendu, ce que nous avons vu de nos yeux, ce que nous avons contemplé et que nos mains ont touché du Verbe de vie, nous vous l’annonçons. » Notre Seigneur Jésus nous démontre que nous ne savons pas l’avenir de chacun d’entre nous. Mais une chose est certaine c’est que notre existence doit être dans l’annonce, l’annonce de la Bonne Nouvelle de notre Seigneur Jésus. C’est le plus important.

Vous qui êtes comme nous éloignés de l’Église et de la communauté. Vivez pleinement votre foi dans votre sphère privée. Faites connaitre ce lien où chaque jour, vous pourrez lire l’Évangile avec un petit message fraternel de tous ceux qui ne vont plus à la messe le dimanche.