Evangile du samedi 31 juillet 2021

120002_edited_edited.jpg

Bonne Nouvelle de notre Seigneur Jésus en Matthieu 14, 1-12

En ce temps-là, Hérode, qui était au pouvoir en Galilée, apprit la renommée de du Seigneur Jésus et dit à ses serviteurs : « Celui-là, c’est Jean le Baptiste, il est ressuscité d’entre les morts, et voilà pourquoi des miracles se réalisent par lui. » Car Hérode avait fait arrêter Jean, l’avait fait enchaîner et mettre en prison. C’était à cause d’Hérodiade, la femme de son frère Philippe. En effet, Jean lui avait dit : « Tu n’as pas le droit de l’avoir pour femme. » Hérode cherchait à le faire mourir, mais il eut peur de la foule qui le tenait pour un prophète. Lorsque arriva l’anniversaire d’Hérode, la fille d’Hérodiade dansa au milieu des convives, et elle plut à Hérode. Alors il s’engagea par serment à lui donner ce qu’elle demanderait. Poussée par sa mère, elle dit : « Donne-moi ici, sur un plat, la tête de Jean le Baptiste. » Le roi fut contrarié ; mais à cause de son serment et des convives, il commanda de la lui donner. Il envoya décapiter Jean dans la prison. La tête de celui-ci fut apportée sur un plat et donnée à la jeune fille, qui l’apporta à sa mère. Les disciples de Jean arrivèrent pour prendre son corps, qu’ils ensevelirent ; puis ils allèrent l’annoncer à Jésus.


© Source AELF

Message du jour

Nous vous souhaitons un bon samedi et de très bonnes vacances pour ceux qui partent. Si vous prenez la route, pensez à vous arrêter régulièrement. Soyez prudents et prenez soin de vous. Nous avons une pensée particulière pour Francine qui marie sa fille aujourd’hui et nous souhaitons tous nos vœux de bonheur aux jeunes mariés.

Le texte de ce jour nous raconte l’histoire de la mort de Jean le Baptiste. Le martyre de Jean préfigure celui de notre Seigneur Jésus. La mort de Jean est grave, car il démontre l’abus du pouvoir. La cupidité de ceux qui se donnent l’autorisation de la vie et de la mort d’une personne.

Jean le Baptiste dernier prophète qui annonçait la Bonne Nouvelle, cette Parole de Dieu qui est venue pour notre salut. Comme lui, nous sommes de simples gens de la parole.

Même si nous sommes en retrait de l’Église et de notre communauté, notre Seigneur Jésus façonne nos valeurs, nos attitudes. À chaque instant il est présent dans notre vie. Dans la foi, nous avons en notre Seigneur Jésus cette force qui nous accompagne dans notre existence. Nous chuterons peut-être, nous aurons des doutes, nous le rejetterons même quand la vie nous accable, quand nous subirons des rejets d’un pouvoir qui se sent supérieur. Mais sachons une chose c’est que lui, notre Seigneur nous ne rejettera jamais.

Que Dieu nous garde ! AMEN.