fishes and loaves mosaic of Tabgha.jpg

Jeudi 10 février 2022

120002_edited_edited.jpg

Bonne Nouvelle de notre Seigneur Jésus en Marc 7, 24-30

Notre Seigneur Jésus se rendit dans le territoire de Tyr. Il était entré dans une maison, et il ne voulait pas qu’on le sache. Mais il ne put rester inaperçu : une femme entendit aussitôt parler de lui ; elle avait une petite fille possédée par un esprit impur ; elle vint se jeter à ses pieds. Cette femme était païenne, syro-phénicienne de naissance, et elle lui demandait d’expulser le démon hors de sa fille. Notre Seigneur lui disait : « Laisse d’abord les enfants se rassasier, car il n’est pas bien de prendre le pain des enfants et de le jeter aux petits chiens. » Mais elle lui répliqua : « Seigneur, les petits chiens, sous la table, mangent bien les miettes des petits enfants ! » Alors notre Seigneur lui dit : « À cause de cette parole, va : le démon est sorti de ta fille. » Elle rentra à la maison, et elle trouva l’enfant étendue sur le lit : le démon était sorti d’elle.

© Souce AELF

Commentaire de notre courant

Notre Seigneur Jésus est acclamé de toute part et de plus en plus. Beaucoup de gens veulent le rencontrer. Certains viennent de très loin. Une femme d’origine grecque vient voir notre Seigneur. Elle n’est pas juive, mais elle désire que Jésus fasse quelque chose pour elle. Elle est en grande souffrance et impuissante face à sa fille que l’on dit possédée. Que va-t-elle devenir ?

Cette femme se jette aux pieds de notre Seigneur. Ce ne sera pas la seule fois que Jésus voit ce geste qui est avant tout un geste de désespoir. Comme elle n’est pas juive, elle ne demande qu’une miette… que sa fille soit sauvée. Notre Seigneur va bien nous faire comprendre que le salut est destiné à tout le monde. Elle pensait peut-être qu’en n’étant pas juive, elle ne serait pas exaucée, mais elle ne se décourageait pas.
Nous aussi ne nous décourageons de lire la Bonne Nouvelle de notre Seigneur Jésus, de la méditer et de prier même si vous avons pris de la distance envers l’Église. Si des doutes peuvent nous envahir, notre Seigneur Jésus est toujours là avec nous.

Notre Seigneur voit bien les choses. Il est toujours présent à nos supplications, surtout quand tout nous accable. Nous sommes des chrétiens catholiques libres et nous sommes aussi capables de persévérer même si nous avons quitté notre communauté paroissiale et nous aussi, nous obtiendrons des grâces de notre Seigneur Jésus.