fishes and loaves mosaic of Tabgha.jpg

Vendredi 11 février 2022

120002_edited_edited.jpg

Bonne Nouvelle de notre Seigneur Jésus en Marc 7, 31-37

Notre Seigneur Jésus quitta le territoire de Tyr ; passant par Sidon, il prit la direction de la mer de Galilée et alla en plein territoire de la Décapole. Des gens lui amènent un sourd qui avait aussi de la difficulté à parler et supplient notre Seigneur Jésus de poser la main sur lui. Notre Seigneur l’emmena à l’écart, loin de la foule, lui mit les doigts dans les oreilles, et, avec sa salive, lui toucha la langue. Puis, les yeux levés au ciel, Notre Seigneur soupira et lui dit : « Effata ! », c’est-à-dire : « Ouvre-toi ! » Ses oreilles s’ouvrirent ; sa langue se délia, et il parlait correctement. Alors notre Seigneur Jésus leur ordonna de n’en rien dire à personne ; mais plus notre Seigneur leur donnait cet ordre, plus ceux-ci le proclamaient. Extrêmement frappés, ils disaient : « Il a bien fait toutes choses : il fait entendre les sourds et parler les muets. »

© Source AELF

Commentaire de notre courant


Notre Seigneur Jésus ne s’éternisait pas dans un lieu. Il y a urgence dans la mission. Notre Seigneur a parcouru toute la Palestine, rencontrant toute sorte de gens, des juifs comme lui, des non-juifs mêmes des occupants romains. Son but est d’annoncer la Bonne Nouvelle à tous, quelle que soit son origine.
Notre Seigneur guérissait des malades, redonnant de l’espoir aux opprimés, relevant tous les accablés. Dans ce passage de ce jour, il est question d’un homme sourd qui avait du mal à parler (donc probablement depuis sa naissance).

A l’époque de notre Seigneur, les personnes porteuses d’un handicap n’étaient pas bien vues, souvent moquées, souvent rejetées. Généralement, le handicap était lié à un péché…
On supplie notre Seigneur Jésus de lui imposer les mains comme les prophètes faisaient. Les gestes sont plus forts. Il met les doigts dans les oreilles, et, avec sa salive, lui toucha la langue… Des gestes impressionnants et beaux à la fois. La traduction a laissé le mot araméen (langue maternelle du Christ) « Effata » ce qui veut dire « ouvre-toi ».

Cela vous a peut-être échappé, il le dit avec assurance… une autorité.
Par cette guérison et bien d’autres, notre Seigneur nous montre qu’il est bien le Messie… Sa puissance de ses gestes, il nous dévoile qu’il est le sauveur de l’humanité.

Même si nous avons pris nos distance envers notre Église-catholiques dans son institution, notre Seigneur nous dit individuellement « Effata »

Oui ! gardons notre foi, nos pratiques dans notre sphère privée. Il nous demande de l’aider à relever notre humanité non pas dans les manifestations, les coups d’éclat ou les révolutions. Mais surtout dans les petits gestes qui peuvent améliorer le quotidien de ceux qui souffrent. Le Seigneur, lui, ouvre son cœur aux opprimés aux rejetés, aux moins que rien, aux hors-normes que nous sommes. AMEN...