fishes and loaves mosaic of Tabgha.jpg

Vendredi 4 mars 2022

Vendredi après les cendres

120002_edited_edited.jpg

Bonne Nouvelle de notre Seigneur Jésus en Matthieu 9, 14-15

Les disciples de Jean le Baptiste s’approchent de notre Seigneur Jésus en disant : « Pourquoi, alors que nous et les pharisiens, nous jeûnons, tes disciples ne jeûnent-ils pas ? » Notre Seigneur Jésus leur répondit : « Les invités de la noce pourraient-ils donc être en deuil pendant le temps où l’Époux est avec eux ? Mais des jours viendront où l’Époux leur sera enlevé ; alors ils jeûneront. »

© Source AELF

Commentaire de notre courant

Nos journées sont tellement absorbées par nos propres préoccupations, angoissantes par ce monde agité que nous n’avons jamais le temps de nous reposer auprès de Notre Seigneur Jésus. Le jeûne n’est un temps de pénitence mis un temps où nous retrouvons l’essentiel dans notre vie. La réponse de notre Seigneur Jésus est claire. Les disciples avaient avec eux le Messie. Ils vivaient essentiellement avec l’essentiel. Son enseignement remuait les foules.

Notre Seigneur Jésus n’est plus de ce monde… un monde terrible qui s’éloigne de lui. Sous l’impulsion de l’Esprit-Saint, le Seigneur Jésus nous offre une bénédiction particulière.

Même si nous avons pris nos distances envers l’Église-institution, nous recevons cette bénédiction… Nous aussi nous pouvons retrouver l’essentiel dans notre vie par la prière, le jeûne et l’aumône, c’est-à-dire d’être de soutenir notre prochain. Le jeûne nous invite à redresser des injustices, d’être plus proche de ceux qui souffrent, de défendre ceux qui ont subi des rejets même dans l’Église. D’être toujours auprès des victimes d’abus sexuels.

Même retirés de l’Église, la Parole de Dieu est là pour nous aider et nous guider. l’Evangile est toujours au cœur de notre vie.