HANDICAP ET FOI

Chronique de Didier

Chronique de Didier
Bouton

La discorde a toujours été un moyen pour dresser les individus les uns contre les autres même dans nos structures familiales…

« Si tu t’entêtes, je vais t’emmerder. » Triste pédagogie venant d’un chef de l’état. Cela incite à le dire de la part des enfants à leurs parents « Si vous vous entêtez, je vais vous… » ou d’un parent à un enfant… la zizanie assurée… un président assume ses propos… ça promet.

Aujourd’hui on m’invite moi qui suis vacciné à me dresser contre ceux qui ne le sont pas. J’ai dans mon entourage des non-vaccinés… que dois-je leur dire ?.. Dois-je tenir les mêmes propos ? Ils sont libres et responsables… faut arrêter… ils sont grands, majeurs…certes non vaccinés, mais je refuse de les considérer comme des irresponsables, qu’ils font tout pour tuer davantage de personnes… ça suffit… il y a beaucoup de divisions dans notre société, n’en rajoutons pas une couche.

Comme je suis croyant, j’ose dire : « Seigneur, fais quelque chose, apaise les esprits. »

Certains responsables politiques veulent les traquer et pourquoi ne pas les parquer… ces deux verbes vont très bien ensemble quand on veut jouer les apprentis totalitaires.
Les enfants que l’on ne peut pas obliger à vacciner vont peut-être être testés trois fois par semaine à l’école… mais où va-t-on ?

C’est malsain de vouloir pourchasser avec détermination une partie de la population. Quelle sera la prochaine étape si elle résiste ?
C’est soi-disant une stratégie de la part du service com du Président de la République, en vue des prochaines élections présidentielles… c’est malhonnête ! Attendez un instant avant de préparer des scuds contre moi… qui ne pense pas à ça ?

Poussons le bouchon plus loin… notre Président est sûr qu’il peut convaincre une grande majorité des vaccinés. Son service com : « Tu vas passer largement en tête au second tour et tu seras élu largement avec plus de soixante pour cent des vaccinés. » On n’emploiera plus le terme « Français ».
Je peux comprendre sans approuver les antivax, mot qui sera bientôt dans notre dictionnaire. Leurs propos haineux sont inadmissibles, je marche sur des œufs… pourquoi en arrive-t-on là ?

Je précise que tous les membres de mon entourage non-vaccinés ne sont pas des antivax. Il faut L’affirmer… j’avoue que je viens de recevoir ma troisième dose…obéissant… j’ai tout fait, j’ai même eu le covid en mars 2020. Si le gouvernement veut m’obliger à avoir encore quatre doses en 2022, je pense que là, je me révolterai… oh je dis ça… tout cela ne finira mal… j’en ai bien peur.

Pendant ce temps-là, la candidate LR est en train de fouiller dans sa cave pour y rechercher son Karcher. On touche le fond. Cette surenchère face à ses concurrents est médiocre. On se croirait sur des étales pitoyables d'un foireux marché… Mais il faut qu’elle fasse attention à une machine qui n’a jamais été utilisée et rangée depuis des années.

Dans leur genre, tous les candidats n’ont aucune envie d’apaiser le débat, c’est moins que l’on puisse dire. Ils veulent faire de leurs électeurs des surexcités, de fiévreux exaltés. « Je suis le candidat le plus virulent. Mon programme est explosif ! » Là aussi, ça sent la surenchère. Et cette campagne qui promet essayera de m’encourager à aller voter.

Je suis un catholique subalterne certes, mais libertaire proche de Charles Péguy, de Madeleine Delbrêl et de Jacques Loew (prêtre et grande figure de l’Église de France). À soixante ans, personne ne doit me dire ce que je dois faire dans la société, aucune hiérarchie doit me dicter des dogmes et des doctrines, c’est fini ce temps-là. Aucun parti doit m’ordonner sa ligne à suivre. Aucun mouvement encore moins un individu.

Le premier tour des élections présidentielles, cela vous a échappé pour l’instant, tombera le dimanche des Rameaux de la Passion… Prémonition ou coïncidence. Ce sera le sujet de ma prochaine chronique
Que Dieu nous garde ! Et comme dit notre Seigneur Jésus : « Ne vous inquiétez donc pas du lendemain : demain s’inquiétera de lui-même. A chaque jour suffit sa peine. »
Didier