RUBRIQUE HANDICAP

MESSAGE DE MARYSE

DIDIER

EXE_12661.jpg

Une amie de Maryse a envoyé un lien sur l’enquête organisée par la revue « Ombres et Lumière », voici ce qu’elle en pense. Nous rappelons que Maryse fait partie du courant « Execclesia ». Elle est maman d’un jeune autiste.

J’ai lu avec beaucoup d’attention l’enquête réalisée par la revue « Ombres et Lumière » concernant l’accueil et la place des personnes handicapées dans l’Église catholique. Je n'ai consulté que le site.
Personnellement, je pense hélas que les chiffres (les pourcentages) ne relatent pas vraiment la réalité à cause d’un trop petit nombre de réponses.
Dans une enquête, il est toujours bon de préciser le chiffre exact des participants et le pourcentage que représente par exemple l’ensemble des abonnés de la revue, investigatrice et spécialiste du sujet.

Ce qui manque aussi pour la Conférence des Évêques de France, et c’est peut-être indiqué en détail dans la revue, c’est la sociologie des participants. Le pourcentage entre la grande métropole de Paris, les grandes villes citadines comme Marseille, Lyon, Toulouse, Nantes, Bordeaux, Strasbourg, etc. et la ruralité (France d’en bas), abandonnée qui comme chacun le sait, et je l'avoue à la décharge de l’Église, montre qu’il est difficile de faire des kilomètres un dimanche matin pour aller à la messe avec un enfant handicapé. Je ne crois pas qu'un témoignage ait abordé le sujet.

Un seul prêtre pour trente clochers voire plus. J’en parle en connaissance de cause. Rien aussi sur la sociologie des classes (supérieures, moyennes et pauvres) où l’on sait qu’il y a de grandes différences et d’inégalités. Une femme fragile psychologiquement avec un enfant lourdement handicapé n’aura pas le même accueil qu’un couple aisé avec quatre enfants dont un est porteur d'un handicap. Cette inégalité n’est pas une minorité. A Execclesia, nous avons beaucoup messages à ce sujet.
En revanche, cette enquête nous montre très bien que le handicap psychique a du mal à trouver sa place dans l'Eglise catholique. Mon expérience en fut douloureuse.