L'Évangile au cœur de notre vie

Évangile de notre Seigneur Jésus

Luc 14, 1.7-14

01 Jésus était entré dans la maison d’un chef des Pharisiens un jour de sabbat pour y prendre un repas.

07 Il dit aux invités une parabole, parce qu’il remarquait qu’ils choisissaient les premières places ; il leur dit :

08 « Quand tu es invité à des noces, ne va pas te mettre à la première place, de peur qu’on ait invité quelqu’un de plus important que toi,

09 et que celui qui vous a invités, toi et lui, ne vienne te dire : “Cède-lui la place” ; alors tu irais tout confus prendre la dernière place.

10 Au contraire, quand tu es invité, va te mettre à la dernière place, afin qu’à son arrivée celui qui t’a invité te dise : “Mon ami, avance plus haut.” Alors ce sera pour toi un honneur devant tous ceux qui seront à table avec toi.

11 Car tout homme qui s’élève sera abaissé et celui qui s’abaisse sera élevé. »

12 Il dit aussi à celui qui l’avait invité : « Quand tu donnes un déjeuner ou un dîner, n’invite pas tes amis, ni tes frères, ni tes parents, ni de riches voisins, sinon eux aussi t’inviteront en retour, et cela te sera rendu.

13 Au contraire, quand tu donnes un festin, invite des pauvres, des estropiés, des boiteux, des aveugles,

14 et tu seras heureux parce qu’ils n’ont pas de quoi te rendre : en effet, cela te sera rendu à la résurrection des justes. »

Luc 14, 12-14

12 Il dit aussi à celui qui l’avait invité : « Quand tu donnes un déjeuner ou un dîner, n’invite pas tes amis, ni tes frères, ni tes parents, ni de riches voisins, sinon eux aussi t’inviteront en retour, et cela te sera rendu.

13 Au contraire, quand tu donnes un festin, invite des pauvres, des estropiés, des boiteux, des aveugles,

14 et tu seras heureux parce qu’ils n’ont pas de quoi te rendre : en effet, cela te sera rendu à la résurrection des justes. »

Luc 14, 15-24

15 Au cours d'un repas chez un chef des pharisiens, en entendant parler Jésus, un des convives lui dit : « Heureux qui prendra part au repas dans le Royaume de Dieu ! »

16 Il lui dit : « Un homme allait donner un grand dîner, et il invita beaucoup de monde.

17 A l’heure du dîner, il envoya son serviteur dire aux invités : “Venez, maintenant c’est prêt.”

18 « Alors ils se mirent à s’excuser tous de la même façon. Le premier lui dit : “Je viens d’acheter un champ, et il faut que j’aille le voir ; je t’en prie, excuse-moi.”

19 Un autre dit : “Je viens d’acheter cinq paires de bœufs et je pars pour les essayer ; je t’en prie, excuse-moi.”  

20 Un autre dit : “Je viens de me marier, et c’est pour cela que je ne puis venir.”

21 A son retour, le serviteur rapporta ces réponses à son maître. Alors, pris de colère, le maître de maison dit à son serviteur : “Va-t’en vite par les places et les rues de la ville, et amène ici les pauvres, les estropiés, les aveugles et les boiteux.”

22 Puis le serviteur vint dire : “Maître, on a fait ce que tu as ordonné, et il y a encore de la place.”

23 Le maître dit alors au serviteur : “Va-t’en par les routes et les jardins, et force les gens à entrer, afin que ma maison soit remplie.

24 Car, je vous le dis, aucun de ceux qui avaient été invités ne goûtera de mon dîner.” »

Luc 14, 25-33

25 De grandes foules faisaient route avec Jésus ; il se retourna et leur dit :

26 « Si quelqu’un vient à moi sans me préférer à son père, sa mère, sa femme, ses enfants, ses frères, ses sœurs, et même à sa propre vie, il ne peut être mon disciple.

27 Celui qui ne porte pas sa croix et ne marche pas à ma suite ne peut pas être mon disciple.

28 « En effet, lequel d’entre vous, quand il veut bâtir une tour, ne commence par s’asseoir pour calculer la dépense et juger s’il a de quoi aller jusqu’au bout ?

29 Autrement, s’il pose les fondations sans pouvoir terminer, tous ceux qui le verront se mettront à se moquer de lui

30 et diront : “Voilà un homme qui a commencé à bâtir et qui n’a pas pu terminer !”

31« Ou quel roi, quand il part faire la guerre à un autre roi, ne commence par s’asseoir pour considérer s’il est capable, avec dix mille hommes, d’affronter celui qui marche contre lui avec vingt mille ?

32 Sinon, pendant que l’autre est encore loin, il envoie une ambassade et demande à faire la paix.

33 « De la même façon, quiconque parmi vous ne renonce pas à tout ce qui lui appartient ne peut être mon disciple.

34« Oui, c’est une bonne chose que le sel. Mais si le sel lui-même perd sa saveur, avec quoi la lui rendra-t-on ? 35Il n’est bon ni pour la terre, ni pour le fumier ; on le jette dehors. Celui qui a des oreilles pour entendre, qu’il entende. »

« … »  ‘‘…’’

© Bibli'O - Société Biblique Française   -   © Bibli'O - Les Éditions du Cerf   La T.O.B 2010

 

Chers frères et sœurs, prenez un peu de temps pour intérioriser l’Évangile de ce jour, la Bonne Nouvelle de notre Seigneur Jésus et écrivez sur une feuille ou dans un carnet votre propre réflexion et ce que vous ressentez. Puis dans le secret de votre prière, chez vous, lisez à haute voix ce que vous avez écrit... Des choses extraordinaires changeront dans votre vie... c'est incontestable.

© ExEcclesia – Tous droits réservés 2018-2024